Tous les articles de Benoit Ratté

Géobiologue

L’emplacement et l’orientation du lit ont-ils un impact sur notre santé?

Il y a plusieurs années, alors que je débutais une formation en géobiologie avec la Française Boune Legrais, elle-même spécialiste reconnue dans le domaine, un événement imprévu est venu confirmer les toutes nouvelles notions que j’étais en train de découvrir.

L’un de mes petits-fils avait à peine quelques mois. Le soir, sa mère le couchait au milieu de son lit d’enfant. Chaque fois qu’elle allait le voir durant la nuit, elle le retrouvait dans l’autre sens et à la tête du lit. Même si elle le replaçait au centre de son lit, elle le retrouvait chaque fois dans cette même position. En faisant l’analyse de l’endroit où l’enfant dormait, je m’aperçus qu’il était couché sur ce qu’on appelle un nœud de Hartman. Les réseaux de Hartman sont des quadrillages qui recouvrent toute la planète et qui mesurent 2 mètres dans le sens nord/sud et 2,50 mètres en direction est/ouest. Les nœuds sont les points de rencontre de ces quadrillages et ils dégagent une énergie perturbée et nocive. C’est pourquoi il est important que le lit soit placé au centre d’un maillage d’un réseau de Hartman. Comme je venais d’apprendre comment détecter les zones perturbées par ce phénomène, j’ai conseillé à sa mère de déplacer la couchette de l’enfant à un autre endroit évalué comme étant favorable et, du jour au lendemain, le petit resta au milieu de son lit.

Mais alors, chaque matin, sa mère le retrouvait la tête du côté opposé. Une nouvelle analyse nous permit de constater que l’enfant se plaçait invariablement la tête au nord. Pourquoi la tête au nord? Parce que les courants d’énergie circulent du nord au sud, et le corps, étant placé dans le sens de ce courant, peut mieux profiter de ces énergies et récupérer. C’est vraiment la position idéale. En identifiant où le soleil se lève, il devient facile d’identifier le nord. En sens contraire (du sud au nord), le corps peut difficilement se ré-énergiser. On peut imaginer l’impact sur la santé d’une personne quand, nuit après nuit, elle se retrouve dans une zone non favorable à la récupération. De nombreuses personnes qui avaient des difficultés de sommeil ou qui se réveillaient fatiguées le matin ont vu une grande différence en tenant compte de cette simple recommandation.

Lorsqu’on informe les personnes nouvellement mises au courant de ces phénomènes, elles répon­­­­dent : « Mais il faudrait que je place le lit dans la porte pour avoir la tête au nord! Et comment savoir si je suis couché(e) sur un nœud de Hartman? » S’il est tout à fait impossible de placer la tête du lit au nord, la position est/ouest (côté soleil levant) devient un compromis acceptable bien que moins favora­ble. Si on soupçonne être placé sur un nœud de Hartman, on peut faire l’essai de déplacer le lit un peu vers la gauche ou la droite jusqu’à ce qu’on se sente en harmonie avec l’endroit.

En plus d’être situé dans une zone neutre, le lit ne doit comporter aucun élément métallique, pas d’appareil électromagnétique ni sous le lit ni aux étages inférieurs, pas de comp­teur électrique ni de canalisation d’eau. Ce sont tous des éléments qui ont une influence sur la qualité de l’énergie.

l'emplacement et l'orientation du litSi on a des doutes ou si la situation est inquiétante, il est recommandé de consulter un spécialiste qui a de l’expérience dans le domaine. Il pourra vérifier la qualité biotique de votre maison et proposer des solutions. En réalisant qu’un tiers de notre vie se passe au lit, on comprend qu’utiliser ces connaissances pour profiter au maximum de ses nuits de sommeil peut faire une grande différence dans la vie d’une personne. La santé est tellement précieuse que chacun doit penser à faire les vérifications nécessaires afin que l’énergie soit à son meilleur.

 

 

Benoit RattéGéobiologue