Archives de la catégorie: Au fil des saisons

Perdre du poids, un jeu d’hormones!

Lorsqu’on parle de santé, la perte de poids est souvent l’un des premiers objectifs. On se dit que l’on va manger moins et bouger plus. Même si cela semble simple, nous connaissons tous quelqu’un qui a tout essayé, même manger 900 calories par jour et tenter d’en dépenser 600 par l’exercice, sans succès. La perte de poids, c’est beaucoup plus qu’une question de volonté ou de calories. Certains aliments, même ceux considérés comme étant santé influenceraient nos hormones, mais aussi notre appétit. Les hormones de stress, thyroïdiennes, l’insuline ou encore la leptine peuvent nous jouer des tours et rendre l’atteinte d’un poids santé plus difficile.

Un jeu d’hormones

Plusieurs hormones jouent un rôle central dans la perte ou le maintien du poids, mais les deux principales sont l’insuline et la leptine.

• L’insuline est produite par le pancréas. Elle sert à transporter le sucre que l’on mange, et le surplus de sucre sera transformé en gras grâce à notre insuline.

• La leptine est produite par les cellules adipeuses et est appelée hormone de satiété. Elle est sensée dire au cerveau que nous avons assez mangé ou que nous avons stocké suffisamment de graisses; un dérèglement influencera donc notre appétit.

Un coup de pouce pour nos hormones

Aider à régulariser vos hormones en réduisant l’inflammation causée par l’alimentation et en évitant de consommer trop de glucides (sucres) — Si vous consommez des glucides, assurez-vous de les manger avec des aliments denses en nutriments, comme des protéines, des fibres et des bons gras, qui aideront à retarder l’assimilation des sucres ou faciliteront leur utilisation.

Autres petits conseils pour aider vos hormones

• Manger des aliments non transformés et surtout des végétaux de toutes les couleurs.

• Chaque fois que vous mangez de la viande ou des protéines, mangez aussi une généreuse portion de légumes pour aller chercher plus de nutriments.

• Combinez vos fruits avec des noix pour les accompagner de bons gras et de fibres.

• Ajoutez toujours un bon gras à votre repas pour avoir de l’énergie plus longtemps et pour favoriser l’absorption des vitamines.

• Ne négligez surtout pas votre sommeil.

julie goulet| Titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise et d’un doctorat en nutrition de l’Université Laval. Membre de l’Association des Naturopathes Professionnels du Québec (ANPQ). Clinique Multi 555 St-Joseph (2ième étage), Gatineau

La préparation des défenses

Avec la saison froide qui s’installe, quoi de mieux que de se préparer à faire face à toutes les éventualités en tonifiant et en stimulant notre système immunitaire?

Avoir des habitudes de vie saines, une alimentation variée et équilibrée, un bon sommeil, des pensées positives, inspirantes et créatrices et de bons moyens de gérer notre stress sont tous des éléments clés d’une bonne santé.

La prévention fait aussi partie intégrante de tout plan ayant pour but d’agir en pleine conscience et de façon active sur notre santé.

En aromathérapie, plusieurs huiles essentielles ont des propriétés antibactériennes et antivirales en plus de stimuler les défenses immunitaires de notre organisme. En voici quelques-unes qui sauront trouver une place de choix dans votre pharmacie familiale :

Bois de rose (aniba rosaeodora) : Non irritante pour la peau et les muqueuses, elle est stimulante immunitaire, antivirale et antibactérienne puissante, idéale pour les jeunes enfants.

Cannelle de Chine (cinnamomum cassia) : Stimulante immunitaire, antivirale et antibactérienne puissante, elle doit cependant être diluée (maximum 20 %) dans une huile végétale, car elle est très irritante pour la peau et déconseillée pour les jeunes enfants et pour les femmes enceintes. À utiliser sur une courte période.

Eucalyptus radié (eucalyptus radiata) : Sans danger pour toute la famille, cette huile essentielle est stimulante immunitaire, antivirale, antibactérienne et expectorante, en plus d’aider à calmer la toux.

Giroflier (eugenia caryophyllata) : Comme la cannelle, stimulante immunitaire, antivirale, antibactérienne puissan¬te; elle doit cependant être diluée (maximum 20%) dans une huile végétale, car elle est très irritante pour la peau et déconseillée pour les jeunes enfants et pour les femmes enceintes. À utiliser sur une courte période.

Lavande aspic (lavandula latifolia cineolifera) : Douce pour toute la famille, idéale pour les enfants, elle est stimulante immunitaire, antivirale, antibactérienne et expectorante. Son action antalgique/analgésique calme les douleurs liées aux otites et aux sinusites.

Amusez-vous à combiner ces huiles essentielles. Commencez toujours par une petite dose d’environ 2-3 gouttes, car leurs principes actifs sont très puissants.
Certaines précautions s’appliquent; en cas de doute, consultez un thérapeute certifié.

Josee Theriault, N.D., animatrice de groupe de méditation Conscience en Soi, naturopathe, aromathérapeute, énergéticienne, massothérapeute, coach et enseignante.­ | www.joseetheriaultnd-intuitive.com | MANATURE Santé Détente | 819.921.2746

Hibernation, l’hiver est le moment parfait pour prendre soin de soi

L’hiver, c’est le temps du repos, le moment de recharger nos réserves d’énergie, de passer plus de temps dans l’introspection et de mettre au clair nos intentions pour les mois d’activités à venir. C’est le moment de se dorloter, de manger des aliments réchauffants et riches en nutriments et de soutenir nos organes au moyen de plantes nettoyantes et nourrissantes.

À quoi servent nos organes?

Foie – Il filtre le sang et le nettoie des toxines, des bactéries et des médicaments pris tout au long de l’année. Il est responsable de la production d’énergie, régularise les hormones et le taux de sucre et transforme les toxines en non-toxines lorsqu’il fonctionne bien. Il sécrète la bile, laquelle est responsable d’une bonne digestion et de l’élimination. Maintien de la santé du foie : réduire la prise de médicaments, la consommation d’alcool et de substances toxiques (colorants, pesticides, etc.). Augmenter la consommation de plantes et d’aliments amers, tels le pissenlit, le chardon béni et l’agripaume.

Reins – Ils filtrent le sang et éliminent l’excès d’eau et les déchets, ce qui allège le travail du foie. Maintien de la santé des reins : boire beaucoup d’eau et réduire son apport de sel. Consommer des plantes telles que le persil, l’ortie, la racine de pissenlit, la verge d’or et l’écorce de bouleau.

Colon et intestin grêle – Ils sont la base d’une bonne santé. Leurs rôles consistent à éliminer les déchets, à récupérer l’eau, à maintenir l’équilibre hydrique et à absorber les éléments nutritifs, tels les vitamines et les minéraux. Environ 90 % de l’absorption des éléments nutritifs a lieu dans l’intestin grêle. Pour que l’organe fonctionne adéquatement, il est primordial d’avoir une flore bactérienne en bonne santé. Les aliments à haute teneur en prébiotiques et en probiotiques, les enzymes (lactofermentation) et les fibres y contribuent. Les antibiotiques de synthèse et les aliments aspergés au glyphosate (principalement les grains non biologiques, comme le riz, le blé, le soya et le maïs) s’attaquent aux bonnes bactéries qui cèdent la place aux mauvaises bactéries et aux champignons déjà présents dans les intestins, comme le candida.

Maintien de la santé du colon et de l’intestin grêle : une diète anti-candida est de mise, ce qui consiste principalement à couper les sucres, certains grains et les levures. Consommer des plantes telles que le topinambour, l’ail, le calendula, les racines de bardane, de pissenlit, de guimauve et d’aunée.

Mariane Desjardins Roy| Herboriste diplomée de l’Académie Herboliste. Ses études terminées, elle retourne dans sa région, l’Outaouais, où elle y établit son entreprise qui vise à donner accès à des plantes médicinales et des produits cosmétiques et thérapeutiques de haute qualité.

Toujours stressé? Attention à l’inflammation chronique

Êtes-vous stressé? J’imagine que OUI, c’est la rentrée! La société dans laquelle nous vivons est exigeante : on travaille trop, et le stress est constant et omniprésent. Le stress, c’est beaucoup plus que l’émotion ressentie lorsque nous sommes coincé dans un embouteillage ou que notre petit dernier a renversé son bol de céréales deux minutes avant de quitter la maison. Il engendre une cascade de réactions métaboliques dans l’organisme en produisant, entre¬ autres, certaines hormones. L’exposition constante au stress cause de l’inflammation chronique et divers problèmes de santé, comme par exemple la dépression, l’anxiété, des problèmes de peau, l’obésité, le diabète, la maladie cardiovasculaire.

Qu’est-ce que l’inflammation?
À la base, l’inflammation est inoffensive. Elle est même souhaitable, puisqu’elle est une réaction de défense du système immunitaire. Il existe deux types d’inflammation : l’inflammation aiguë et l’inflammation chronique. L’inflammation aiguë est de courte durée et correspond à une réponse immédiate à un agent agresseur, tandis que l’inflammation chronique perdure et est reconnue comme une réponse à de nombreuses transformations de l’environnement et du comportement modernes. Une mauvaise alimentation, l’anxiété, le surentraînement,
le manque de sommeil, les sensibilités alimentaires, un mode de vie sédentaire peuvent contri¬buer à l’inflammation chronique. Heureusement, nous avons à notre disposition plusieurs moyens pour la combattre, notamment l’alimentation.

Les aliments pro-inflammatoires
On les appelle ainsi puisqu’ils sont susceptibles de causer de l’inflammation. Il s’agit :
• des huiles raffinées
et des gras trans;
• du lait;
• des glucides;
• de la viande industrielle;
• des sucres;
• des aliments transformés.

Les aliments anti-inflammatoires
Heureusement, il est possible de trouver dans la nourriture des aliments qui peuvent aider à réduire l’inflammation. Il s’agit :
• des fibres, des fruits et légumes, du poisson, du thé, des épices,
des bons gras (avocat, huile d’olive, noix);
• d’une alimentation méditerranéenne riche en antioxydants.
Habitudes de vie
Avoir de bonnes habitudes de sommeil, relaxer, écouter de la musique, faire de l’activité physi¬que, passer du temps de qualité en famille sont tous des moyens pouvant vous aider à faire face au stress, à contrôler l’inflammation chronique et à prévenir certaines maladies.
Alors, prenez le temps de respirer et laissez passer cette onde de choc qui revient chaque année. Bonne rentrée!

julie goulet| Titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise et d’un doctorat en nutrition de l’Université Laval. Membre de l’Association des Naturopathes Professionnels du Québec (ANPQ). Clinique Multi 555 St-Joseph (2ième étage), Gatineau

Rentrée rime souvent avec nouveauté!

Pour plusieurs personnes, la période de la rentrée consiste à s’adapter à la nouveauté, que se soit au travail, à l’école, à la garderie ou ailleurs. Les habitudes de vie changent durant cette période de l’année. Sans oublier que la Terre Mère entre, elle aussi, dans un nouveau cycle, ce qui a un impact direct sur nous!
Nous savons maintenant que tout changement produit un stress et que le stress, peu en importe le degré, est responsable de déséqui¬libres dans notre corps et qu’il nous affecte tant aux niveaux physique, émotionnel et mental qu’énergétique.

En aromathérapie, il existe plusieurs huiles essentielles qui peuvent nous aider durant de telles transitions.
En voici quelques-unes qui, en plus d’avoir une sphère d’action sur plusieurs plans, ont des propriétés bénéfiques pour le système nerveux :
Petit grain bigarade (citrus auran¬tium ssp. aurantium) : huile relaxante, sédative, antidépressive, très intéressante en cas de stress, d’insomnie, de fatigue mentale ou de dépression.
Orange douce (citrus sinensis) : calmante et sédative, elle apaise l’anxiété, la nervosité, l’agitation, et son odeur est très appréciée des petits comme des grands!
Ravintsara (cinnamomum camphora cineoliferum) : huile neurotonique, intéressante en cas de profonde fatigue nerveuse et physique et utile en cas d’insomnie, de dépression ou d’angoisse.
Marjolaine des jardins (origanum majorana) : sédative et calmante,elle peut apporter un très bon soutien en cas de stress, d’angoisse, de dépression, d’irritabilité, d’agitation ou de fatigue nerveuse.

Mandarine (citrus reticulata) : huile très relaxante, sédative et calmante, à utiliser en cas d’insomnie, d’angoisse, de stress ou d’agitation.
Lavande vraie (lavandula angusti¬folia) : calmante, sédative et antidépressive, elle est déjà largement reconnue pour aider à calmer l’anxiété, le stress, l’agitation, l’insomnie et la dépression.

Bergamote (citrus bergamia) : huile calmante et sédative, très appréciée en cas d’anxiété, de stress et de dépression.
Que ce soit en diffusion atmosphé¬rique, pour le massage, dans le bain ou même en usage interne, une touche parfumée apaisante est toute indiquée afin de vous accompagner au quotidien durant cette période de changement!
Toutes ces huiles essentielles peuvent être utilisées en toute simpli¬cité, tant pour les adultes que pour les enfants; il suffit de bien doser. Certaines précautions s’appliquent; en cas de doute, consulter un thérapeute certifié.

Josee Theriault, N.D., animatrice de groupe de méditation Conscience en Soi, naturopathe, aromathérapeute, énergéticienne, massothérapeute, coach et enseignante.­ | www.joseetheriaultnd-intuitive.com | MANATURE Santé Détente | 819.921.2746

Adaptogènes : soutien immunitaire pour commencer l’année scolaire en santé

Déjà la rentrée scolaire! C’est la saison de l’abondance dans les champs, les marchés fermiers sont remplis de fruits et de légumes, dame nature commence à mettre ses habits automnaux, ce qui signale aussi le retour du temps froid, des journées qui commencent à se faire plus courtes, des journées plus surchargées et stressantes. Un beau cocktail pour affaiblir nos batteries et notre système immunitaire, ce qui fait qu’on se sent à plat et qu’on attrape tout ce qui passe : les grippes, rhumes et gastros qui recommencent à surgir. L’arrivée de l’automne est donc un très bon moment pour introduire des adaptogènes dans notre menu.

Les plantes adaptogènes accroissent la capacité de notre corps à s’adapter au stress physique ou psychologique en harmonisant, entre autres, la sécrétion des corticostéroïdes au niveau des glandes surrénales. Elles ont aussi des propriétés immuno-modulatrices et anti-inflam¬matoires, elles normalisent le métabolisme du sucre dans le sang, elles améliorent l’énergie, l’endurance, le tonus musculaire et la force, elles augmentent la capacité des cellules d’accéder à plus d’énergie et de se débarrasser de leurs déchets et elles aident le corps à utiliser l’oxygène de façon plus efficace.

Trop beau pour être vrai, n’est-ce pas? Quelles sont donc ces fameu¬ses plantes que nous voudrons tous consommer régulièrement en période¬ de stress? Voici une courte liste de celles que je considère comme les plus puissantes, mais qui poussent ou peuvent être cultivées dans notre climat nordique.

1. Ginseng (Panax quinquefolius) : assurément le plus connu, il est considéré comme le plus puissant pour affûter l’esprit et renforcer le corps, pour réduire la fatigue mentale, pour soutenir les fonctions cognitives, pour améliorer la capa¬cité physique et la performance et pour augmenter la vitalité.
2. Maral (Leuzea carthamoides) : beaucoup moins connu que le ginseng mais tout aussi efficace, un trésor à découvrir!
3. Champignons médicinaux (chaga, reishi, tramètes, matage, etc.) : ils sont de puissants antioxydants et anti-inflammatoires, toniques du système immunitaire, antibactériens, antiviraux, entre autres choses.
4. Rhodiola (Rhodiola rosea) : adaptateur puissant, il réduit la production de cortisol, atténue la fatigue mentale et physique, protège le cœur et le foie, augmente l’utilisation de l’oxygène, améliore la mémoire et peut même accroître la longévité.
5. Basilic sacré (Ocimum sanctum) : aussi appelé tulsi, le basilic sacré est considéré en Inde comme un « élixir de vie (anti-âge) »; il est adaptogène,
antidépresseur, antioxydant, antimicrobien et anti-inflammatoire. Pour le stress, la fatigue chronique, la dépression, TDA, TDAH, troubles de mémoire, problèmes d’estomac ou de glycémie.

Mariane Desjardins Roy| Herboriste diplomée de l’Académie Herboliste. Ses études terminées, elle retourne dans sa région, l’Outaouais, où elle y établit son entreprise qui vise à donner accès à des plantes médicinales et des produits cosmétiques et thérapeutiques de haute qualité.

Fatigués des allergies? Et si la solution se trouvait dans votre assiette?

L’été signifie pour plusieurs le temps des allergies et la recherche de LA solution pour les éliminer. Que se passe-t-il exactement quand on fait une réaction allergique? Lorsque le corps est exposé à un allergène, il réagit en produisant de l’histamine qui cause de l’œdème, la production de mucus, etc. Saviez-vous que le risque de souffrir d’allergies saisonnières augmente si vous avez de l’asthme, vivez trop de stress ou avez des sensibilités alimentaires? Ces conditions, et bien d’autres, affectent le système immunitaire. Un système immunitaire en santé est donc la clé pour mieux faire face aux allergies saisonnières.
Le lien entre les allergies saisonnières et l’intestin Les symptômes d’allergies saisonnières, comme la congestion, sont causés par une réaction du système immunitaire en réponse à une substance dans l’environnement, comme le pollen. Pourquoi réagit-il ainsi à l’environnement? Principalement en raison de l’inflammation chronique. Saviez-vous qu’environ 80 % de votre système immunitaire se situe dans votre intestin? Si vous mangez constamment des aliments auxquels vous êtes sensibles, votre système digestif est constamment occupé à les gérer. Quand le pollen arrive, votre système digestif est déjà en état inflammatoire et n’est tout simplement pas en mesure de tout gérer, ce qui provoque une réponse du système immunitaire. C’est la raison pour laquelle il faut réduire cette inflammation de l’intestin afin de réduire les allergies saisonnières et de permettre au système immunitaire de retrouver son équilibre.

Ces aliments qui aident Votre assiette peut vous aider à mieux contrôler vos allergies et à réduire l’inflammation. Certains aliments aident au transit intestinal, favorisent une meilleure digestion et soutiennent le système immunitaire. Utilisez-les abondamment.

Il s’agit des :
• épices, bouillon d’os, miel local, aliments riches en probiotiques, ananas, cidre de pomme, légumes, poisson.
Attention à certains aliments
En période d’allergies, on cherche à réduire l’inflammation que certains aliments peuvent causer. En évitant de les consommer, on contribue à réduire l’inflammation et on permet au corps de gérer les allergènes, dont les :
• produits laitiers, soya, blé et additifs.
J’espère que ces conseils vous aideront à passer un bel été.

julie goulet| Titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise et d’un doctorat en nutrition de l’Université Laval. Membre de l’Association des Naturopathes Professionnels du Québec (ANPQ). Clinique Multi 555 St-Joseph (2ième étage), Gatineau

Bien protéger notre peau du soleil

L’arrivée du beau temps est synonyme de retour des activités extérieures comme le jardinage, la baignade ou le camping.
Que ce soit pour nos tout-petits ou pour les plus grands, il est important de bien protéger notre peau au moyen d’un écran solaire adéquat. Voici donc une recette entièrement naturelle qui offre une protection d’environ 15 FPS (facteur de protection solaire). Il est recommandé d’en appliquer souvent, selon la durée d’exposition.
Vous noterez que la recette contient une huile essentielle CPTG* (Certified Pure Therapeutic Grade) très précieuse provenant de la fleur d’Hélichryse, connue également sous le nom d’huile Éternelle ou Immortelle. Cette huile essentielle est excellente contre les irritations cutanées, est apaisante et a des propriétés anti-inflammatoires et régénératrices très puissantes.
Ingrédients
½ tasse d’huile d’olive
¼ tasse d’huile de noix
de coco fractionnée
¼ de tasse de cire d’abeille
ou de candelilla
2 c. à table de beurre de karité
1 c. à thé de vitamine E
ou d’huile d’avocat
2 c. à table d’oxyde de zinc
12 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse CPTG*
Dans un bol en verre, mélangez tous les ingrédients, SAUF l’oxyde de zinc et l’huile essentielle d’Hélichryse. Verser entre 5 et 7 cm d’eau dans un chaudron et faites chauffer à température moyenne. Placez le bol en verre dans le chaudron et brassez les ingrédients jusqu’à ce qu’ils fondent. Retirez du feu et ajoutez l’huile essentielle d’Hélichryse ainsi que l’oxyde de zinc en brassant le tout. Transvidez la crème solaire dans un pot en verre ou en plastique PET et
rangez-le dans un endroit frais.
Application
Appliquez la crème sur la peau avant une exposition au soleil.
Appliquez de nouveau au besoin selon la durée d’exposition.
Vaporisateur après-soleil
Si votre peau est rougie après
une exposition prolongée sans protection, voici une recette qui la soulagera. Les huiles essentielles
de lavande*, d’arbre à thé (Melaleuca)* et de camomille romaine* sont reconnues respectivement pour leurs propriétés
apaisantes, nettoyantes et
anti-inflammatoires pour la peau.
Ingrédients
1 tasse de gel d’aloès bio
¼ de tasse d’huile de noix
de coco fractionnée
1 c. à thé de vitamine E
ou d’huile d’avocat
8 gouttes d’huile essentielle
de lavande CPTG*
8 gouttes d’huile essentielle
d’arbre à thé CPTG*
8 gouttes d’huile essentielle
de camomille romaine CPTG*
Mélangez les ingrédients dans une bouteille vaporisateur en verre.
Agitez bien avant chaque utilisation et vaporisez à l’endroit désiré. Massez pour faire pénétrer. Répétez aussi souvent que nécessaire.
*Pour être certifiées de pure qualité thérapeutique, les huiles essentielles suivent un processus rigoureux depuis la pousse jusqu’à leur extraction. Leur certification passe par un laboratoire indépendant qui vérifie que les lots sont exempts de tous pesticides, contaminants ou adultération (dilution des huiles essentielles avec des composés étrangers). Ces huiles essentielles sont récoltées dans plus de 45 pays et
distribuées dans plus de 4 000 000
de foyers à travers le monde.

Annie Lachance| Massothérapeute depuis 2011 et possédant une expérience d’une dizaine d’années dans le domaine de la santé mentale, Annie Lachance est fascinée par la santé. Sa mission : soutenir le plus grand nombre de gens dans la prise en charge de leur santé de façon naturelle. | www.massotherapieannielachance.com | 819.635.9118

Allergies

Vos allergies surviennent chaque année à la même période? Vous êtes fatigué, épuisé et anticipez la venue de symptômes d’allergies  au pollen, à l’herbe à poux, aux acariens, aux piqûres d’insectes ou même à des aliments? Dans pareils cas, on se demande bien comment réduire les réactions à des substances qui, bien souvent, sont inoffensives.

L’allergie (allos = autre et ergia = action) est une modification de l’organisme que cause une subs­tance qui provoque la fabrication d’anticorps. Certaines personnes réagissent fortement à des subs­tances inhalées (pollen, poussière), ingérées (aliments, colorants, médicaments), injectées (piqûres d’insectes, certains vaccins, médicaments), par contact (produits de beauté, de coiffure, de nettoyage) entre autres facteurs.

L’hypersensibilité se manifeste sous plusieurs formes : écoulement nasal, démangeaisons, éternuements, asthme, essoufflement, rhume, etc.

Que nous proposent les traitements homéopathiques pour réduire l’hypersensibilité aux substances extérieures?

Le Dr Ziegel a écrit : « Le facteur émotif est fondamental dans l’allergie : le facteur psychique conscient (on connaît l’allergie ou la crise d’asthme, d’urticaire ou d’eczéma qui survient à la suite d’une colère ou d’un choc affectif) et le facteur psychique inconscient (celui pour lequel on doit chercher le déclencheur) ».

C’est autant le mode réactionnel que les symptômes physiques que prendra en compte l’homéopathe. En phase aiguë, il cherchera à réduire les signes gênants de la crise.

Ce sont les symptômes réactionnels locaux qui permettront de trouver le traitement qui soula­gera rapidement la crise. On peut également administrer un traitement homéopathique global qui s’appliquera à l’ensemble des réactions; il s’agit du simillimum, qui consiste à trouver le remède le plus adapté à l’état de la personne. Enfin, on peut appliquer le protocole de désensibilisation à la substance allogène de même qu’un traitement en profondeur.

Le remède homéopathique est efficace et a fait ses preuves à l’échelle internationale. Il permet de vivre en harmonie avec les saisons en atténuant, voire même en guérissant, les dérangements méta­boliques. Bonne santé à tous!

Nadine Joannette, d.h.c. , Diplômée de l’École d’Homéopathie Classique, Formations complémentaires en gemmothérapie, phytothérapie, fleurs de Bach, oligo-thérapie, organo, sels minéraux, conseillère en nutrition (reçu disponible)| Vous avez des questions? N’hésitez pas à me contacter. | nadinejoannette.homeopathe@hotmail.com | www.votrehomeopathe.ca | 819.778.0900

Réactions allergiques et histamine

Éruption cutanée, urticaire, déman¬geaison, enflure, yeux larmoyants, nez qui coule, mal de tête, diffi¬culté à respirer, essoufflement sont quelques signes de réaction aller¬gique que plusieurs d’entre nous connaissons bien! L’histamine, res¬ponsable de la réponse inflammatoire du corps, est une substance chimique libérée par le système immunitaire pour empêcher les dangereux envahisseurs que sont, par exemple, les virus et les bactéries, d’entrer dans notre corps.
Une réaction allergique est simplement une hypersensibilité du système immunitaire qui méprend des substances inoffensives telles que pollen, poussière, aliments, moisissures et acariens, pour des corps étrangers dangereux et qui, par conséquent, stimule la production d’histamine pour les éliminer. Un stress sur le corps, tel que l’absorption de produits chimiques, notamment des pesticides (dont le glyphosate qui se trouve principalement dans des grains non biologiques : riz, blé, soya, maïs, etc.), des aliments modifiés génétiquement (OGM) ou des médicaments, ainsi que l’épuisement mental ou physi¬que peuvent aussi provoquer l’augmentation du taux d’histamine.

Les plantes nous offrent une belle panoplie de solutions, en commençant par les plantes adaptogènes, c’est-à-dire qui aident le corps à s’adapter aux divers stress et, surtout, qui modulent le système immunitaire. Viennent ensuite les plantes altératives et riches en chlorophylle qui vont permettre au corps de mieux éliminer les déchets, contribuant ainsi à un meilleur fonctionnement de nos organes. Et, bien sûr, nos antihistaminiques/anti-inflammatoires pour faire baisser le taux d’histamine et réduire l’inflammation.
Ortie – Riche en flavonoïdes, dont la quercétine, en minéraux, en chlorophylle et en enzymes. Elle est antihistaminique, adaptogène, nutritive, alcalinisante, anti-inflammatoire et altérative. Prise sous forme de teinture mère, elle est très efficace contre les allergies, mais on peut aussi en faire une tisane ou même la consommer fraîche dans nos plats.

Lierre terrestre – Riche en flavonoïdes, en huiles essentielles, en acide rosmarinique, en chlorophylle, en vitamine C et en antioxydants. Il est antihistaminique, anti-inflammatoire, tonique des muqueuses, expectorant/décongestionnant et altératif.
Champignons médicinaux (chaga, reishi, tramètes, etc.) – Riches en vitamines B, en flavonoïdes, en phénols, en minéraux et en enzymes. Ils sont adaptogènes, anti-inflammatoires et de puissants antioxydants.
Aunée – Riche en inuline et en huiles essentielles. Elle agit comme tonique respiratoire et aide à réparer les intestins.
Thym – Riche en flavonoïdes et en huiles essentielles. Il est antihistaminique.
Sureau – Riche en flavonoïdes.
Il est anti-inflammatoire, immunomodulant, expectorant et altératif.

Mariane Desjardins Roy| Herboriste diplomée de l’Académie Herboliste. Ses études terminées, elle retourne dans sa région, l’Outaouais, où elle y établit son entreprise qui vise à donner accès à des plantes médicinales et des produits cosmétiques et thérapeutiques de haute qualité.