Archives de la catégorie: Été

Fatigués des allergies? Et si la solution se trouvait dans votre assiette?

L’été signifie pour plusieurs le temps des allergies et la recherche de LA solution pour les éliminer. Que se passe-t-il exactement quand on fait une réaction allergique? Lorsque le corps est exposé à un allergène, il réagit en produisant de l’histamine qui cause de l’œdème, la production de mucus, etc. Saviez-vous que le risque de souffrir d’allergies saisonnières augmente si vous avez de l’asthme, vivez trop de stress ou avez des sensibilités alimentaires? Ces conditions, et bien d’autres, affectent le système immunitaire. Un système immunitaire en santé est donc la clé pour mieux faire face aux allergies saisonnières.
Le lien entre les allergies saisonnières et l’intestin Les symptômes d’allergies saisonnières, comme la congestion, sont causés par une réaction du système immunitaire en réponse à une substance dans l’environnement, comme le pollen. Pourquoi réagit-il ainsi à l’environnement? Principalement en raison de l’inflammation chronique. Saviez-vous qu’environ 80 % de votre système immunitaire se situe dans votre intestin? Si vous mangez constamment des aliments auxquels vous êtes sensibles, votre système digestif est constamment occupé à les gérer. Quand le pollen arrive, votre système digestif est déjà en état inflammatoire et n’est tout simplement pas en mesure de tout gérer, ce qui provoque une réponse du système immunitaire. C’est la raison pour laquelle il faut réduire cette inflammation de l’intestin afin de réduire les allergies saisonnières et de permettre au système immunitaire de retrouver son équilibre.

Ces aliments qui aident Votre assiette peut vous aider à mieux contrôler vos allergies et à réduire l’inflammation. Certains aliments aident au transit intestinal, favorisent une meilleure digestion et soutiennent le système immunitaire. Utilisez-les abondamment.

Il s’agit des :
• épices, bouillon d’os, miel local, aliments riches en probiotiques, ananas, cidre de pomme, légumes, poisson.
Attention à certains aliments
En période d’allergies, on cherche à réduire l’inflammation que certains aliments peuvent causer. En évitant de les consommer, on contribue à réduire l’inflammation et on permet au corps de gérer les allergènes, dont les :
• produits laitiers, soya, blé et additifs.
J’espère que ces conseils vous aideront à passer un bel été.

julie goulet| Titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise et d’un doctorat en nutrition de l’Université Laval. Membre de l’Association des Naturopathes Professionnels du Québec (ANPQ). Clinique Multi 555 St-Joseph (2ième étage), Gatineau

Bien protéger notre peau du soleil

L’arrivée du beau temps est synonyme de retour des activités extérieures comme le jardinage, la baignade ou le camping.
Que ce soit pour nos tout-petits ou pour les plus grands, il est important de bien protéger notre peau au moyen d’un écran solaire adéquat. Voici donc une recette entièrement naturelle qui offre une protection d’environ 15 FPS (facteur de protection solaire). Il est recommandé d’en appliquer souvent, selon la durée d’exposition.
Vous noterez que la recette contient une huile essentielle CPTG* (Certified Pure Therapeutic Grade) très précieuse provenant de la fleur d’Hélichryse, connue également sous le nom d’huile Éternelle ou Immortelle. Cette huile essentielle est excellente contre les irritations cutanées, est apaisante et a des propriétés anti-inflammatoires et régénératrices très puissantes.
Ingrédients
½ tasse d’huile d’olive
¼ tasse d’huile de noix
de coco fractionnée
¼ de tasse de cire d’abeille
ou de candelilla
2 c. à table de beurre de karité
1 c. à thé de vitamine E
ou d’huile d’avocat
2 c. à table d’oxyde de zinc
12 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse CPTG*
Dans un bol en verre, mélangez tous les ingrédients, SAUF l’oxyde de zinc et l’huile essentielle d’Hélichryse. Verser entre 5 et 7 cm d’eau dans un chaudron et faites chauffer à température moyenne. Placez le bol en verre dans le chaudron et brassez les ingrédients jusqu’à ce qu’ils fondent. Retirez du feu et ajoutez l’huile essentielle d’Hélichryse ainsi que l’oxyde de zinc en brassant le tout. Transvidez la crème solaire dans un pot en verre ou en plastique PET et
rangez-le dans un endroit frais.
Application
Appliquez la crème sur la peau avant une exposition au soleil.
Appliquez de nouveau au besoin selon la durée d’exposition.
Vaporisateur après-soleil
Si votre peau est rougie après
une exposition prolongée sans protection, voici une recette qui la soulagera. Les huiles essentielles
de lavande*, d’arbre à thé (Melaleuca)* et de camomille romaine* sont reconnues respectivement pour leurs propriétés
apaisantes, nettoyantes et
anti-inflammatoires pour la peau.
Ingrédients
1 tasse de gel d’aloès bio
¼ de tasse d’huile de noix
de coco fractionnée
1 c. à thé de vitamine E
ou d’huile d’avocat
8 gouttes d’huile essentielle
de lavande CPTG*
8 gouttes d’huile essentielle
d’arbre à thé CPTG*
8 gouttes d’huile essentielle
de camomille romaine CPTG*
Mélangez les ingrédients dans une bouteille vaporisateur en verre.
Agitez bien avant chaque utilisation et vaporisez à l’endroit désiré. Massez pour faire pénétrer. Répétez aussi souvent que nécessaire.
*Pour être certifiées de pure qualité thérapeutique, les huiles essentielles suivent un processus rigoureux depuis la pousse jusqu’à leur extraction. Leur certification passe par un laboratoire indépendant qui vérifie que les lots sont exempts de tous pesticides, contaminants ou adultération (dilution des huiles essentielles avec des composés étrangers). Ces huiles essentielles sont récoltées dans plus de 45 pays et
distribuées dans plus de 4 000 000
de foyers à travers le monde.

Annie Lachance| Massothérapeute depuis 2011 et possédant une expérience d’une dizaine d’années dans le domaine de la santé mentale, Annie Lachance est fascinée par la santé. Sa mission : soutenir le plus grand nombre de gens dans la prise en charge de leur santé de façon naturelle. | www.massotherapieannielachance.com | 819.635.9118

Allergies

Vos allergies surviennent chaque année à la même période? Vous êtes fatigué, épuisé et anticipez la venue de symptômes d’allergies  au pollen, à l’herbe à poux, aux acariens, aux piqûres d’insectes ou même à des aliments? Dans pareils cas, on se demande bien comment réduire les réactions à des substances qui, bien souvent, sont inoffensives.

L’allergie (allos = autre et ergia = action) est une modification de l’organisme que cause une subs­tance qui provoque la fabrication d’anticorps. Certaines personnes réagissent fortement à des subs­tances inhalées (pollen, poussière), ingérées (aliments, colorants, médicaments), injectées (piqûres d’insectes, certains vaccins, médicaments), par contact (produits de beauté, de coiffure, de nettoyage) entre autres facteurs.

L’hypersensibilité se manifeste sous plusieurs formes : écoulement nasal, démangeaisons, éternuements, asthme, essoufflement, rhume, etc.

Que nous proposent les traitements homéopathiques pour réduire l’hypersensibilité aux substances extérieures?

Le Dr Ziegel a écrit : « Le facteur émotif est fondamental dans l’allergie : le facteur psychique conscient (on connaît l’allergie ou la crise d’asthme, d’urticaire ou d’eczéma qui survient à la suite d’une colère ou d’un choc affectif) et le facteur psychique inconscient (celui pour lequel on doit chercher le déclencheur) ».

C’est autant le mode réactionnel que les symptômes physiques que prendra en compte l’homéopathe. En phase aiguë, il cherchera à réduire les signes gênants de la crise.

Ce sont les symptômes réactionnels locaux qui permettront de trouver le traitement qui soula­gera rapidement la crise. On peut également administrer un traitement homéopathique global qui s’appliquera à l’ensemble des réactions; il s’agit du simillimum, qui consiste à trouver le remède le plus adapté à l’état de la personne. Enfin, on peut appliquer le protocole de désensibilisation à la substance allogène de même qu’un traitement en profondeur.

Le remède homéopathique est efficace et a fait ses preuves à l’échelle internationale. Il permet de vivre en harmonie avec les saisons en atténuant, voire même en guérissant, les dérangements méta­boliques. Bonne santé à tous!

Nadine Joannette, d.h.c. , Diplômée de l’École d’Homéopathie Classique, Formations complémentaires en gemmothérapie, phytothérapie, fleurs de Bach, oligo-thérapie, organo, sels minéraux, conseillère en nutrition (reçu disponible)| Vous avez des questions? N’hésitez pas à me contacter. | nadinejoannette.homeopathe@hotmail.com | www.votrehomeopathe.ca | 819.778.0900

Réactions allergiques et histamine

Éruption cutanée, urticaire, déman¬geaison, enflure, yeux larmoyants, nez qui coule, mal de tête, diffi¬culté à respirer, essoufflement sont quelques signes de réaction aller¬gique que plusieurs d’entre nous connaissons bien! L’histamine, res¬ponsable de la réponse inflammatoire du corps, est une substance chimique libérée par le système immunitaire pour empêcher les dangereux envahisseurs que sont, par exemple, les virus et les bactéries, d’entrer dans notre corps.
Une réaction allergique est simplement une hypersensibilité du système immunitaire qui méprend des substances inoffensives telles que pollen, poussière, aliments, moisissures et acariens, pour des corps étrangers dangereux et qui, par conséquent, stimule la production d’histamine pour les éliminer. Un stress sur le corps, tel que l’absorption de produits chimiques, notamment des pesticides (dont le glyphosate qui se trouve principalement dans des grains non biologiques : riz, blé, soya, maïs, etc.), des aliments modifiés génétiquement (OGM) ou des médicaments, ainsi que l’épuisement mental ou physi¬que peuvent aussi provoquer l’augmentation du taux d’histamine.

Les plantes nous offrent une belle panoplie de solutions, en commençant par les plantes adaptogènes, c’est-à-dire qui aident le corps à s’adapter aux divers stress et, surtout, qui modulent le système immunitaire. Viennent ensuite les plantes altératives et riches en chlorophylle qui vont permettre au corps de mieux éliminer les déchets, contribuant ainsi à un meilleur fonctionnement de nos organes. Et, bien sûr, nos antihistaminiques/anti-inflammatoires pour faire baisser le taux d’histamine et réduire l’inflammation.
Ortie – Riche en flavonoïdes, dont la quercétine, en minéraux, en chlorophylle et en enzymes. Elle est antihistaminique, adaptogène, nutritive, alcalinisante, anti-inflammatoire et altérative. Prise sous forme de teinture mère, elle est très efficace contre les allergies, mais on peut aussi en faire une tisane ou même la consommer fraîche dans nos plats.

Lierre terrestre – Riche en flavonoïdes, en huiles essentielles, en acide rosmarinique, en chlorophylle, en vitamine C et en antioxydants. Il est antihistaminique, anti-inflammatoire, tonique des muqueuses, expectorant/décongestionnant et altératif.
Champignons médicinaux (chaga, reishi, tramètes, etc.) – Riches en vitamines B, en flavonoïdes, en phénols, en minéraux et en enzymes. Ils sont adaptogènes, anti-inflammatoires et de puissants antioxydants.
Aunée – Riche en inuline et en huiles essentielles. Elle agit comme tonique respiratoire et aide à réparer les intestins.
Thym – Riche en flavonoïdes et en huiles essentielles. Il est antihistaminique.
Sureau – Riche en flavonoïdes.
Il est anti-inflammatoire, immunomodulant, expectorant et altératif.

Mariane Desjardins Roy| Herboriste diplomée de l’Académie Herboliste. Ses études terminées, elle retourne dans sa région, l’Outaouais, où elle y établit son entreprise qui vise à donner accès à des plantes médicinales et des produits cosmétiques et thérapeutiques de haute qualité.

Que nous apprennent les nombres?

Les mathématiques sont le langage de l’univers et font partie intégrante de notre vie. Tout comme les lieux et les gens dégagent des vibrations, les nombres en dégagent aussi. Les chiffres sont des symboles, et les nombres sont l’énergie derrière.
Nous devons la codification des nombres à Pythagore. Dans son système, nous devons toujours arriver à une réduction entre 1 et 9¬¬ quand nous additionnons des chiffres ou des lettres. L’une des choses les plus fascinantes concernant le nombre 9 est qu’il contient l’énergie de tous les nombres combinés (1+2+3+4+5+6+7+8+9=9), en plus de ses caractéristiques personnelles. Le nombre 9 est sacré, car il constitue le niveau le plus élevé de conscience spirituelle que l’on puisse atteindre avant d’atteindre les maîtres nombres 11, 22 et 33. Ces multiples de 11 ne doivent pas être réduits, car ils sont la marque d’un plan de vie spécial et ont un certain pouvoir. Une personne née le 13 août 1986 a un plan de vie 9, car l’addition des chiffres de son jour (1+3), de son mois (8) et de son année de naissance (1+9+8+6) donne 9, après la réduction finale (1+3+8+1+9+8+6=36=36=9).

Le plan de vie 9 révèle que cette personne est venue mettre en pratique l’amour universel.
Il ne doit pas y avoir de discordances entre les vibrations de votre nom et celles de votre plan de vie qui est votre raison d’être sur la Terre. La vibration de votre nom doit également être en harmonie avec votre travail. Si votre nom a une vibration 6 et que vous occupez un emploi dans le domaine de l’édition, vous avez le pouvoir de le changer pour une vibration 3 qui vous attirera plus de succès. Vous ne pouvez pas modifier votre date de naissance, mais vous pouvez changer votre nom, ce qui ne doit pas se faire à la légère. Pour trouver la valeur d’un nom,
vous devez convertir chacune des lettres en nombres et les additionner. Par exemple, la lettre « c » est la troisième lettre de l’alphabet et a une valeur 3. Il en est de même
des lettres « l » et « u » qui sont respectivement les douzième (1+2=3) et vingt-et-unième lettres (2+1=3) de l’alphabet.

Votre prénom reflète une facette de votre caractère. Ainsi, le prénom Vickie (4+9+3+2+9+5= 32=3+2=5), par exemple, dénote une nature extravertie à cause du nombre 5 qu’on obtient après avoir additionné la valeur de chaque lettre. Votre nom de famille représente le milieu où vous êtes né. Un nom de famille de valeur 7 indique que les valeurs spirituelles sont importantes pour ses membres. Vos nombres doivent aussi être compatibles ou complémentaires avec ceux de votre partenaire. Le nombre 2, par exemple, appartient à une personne coopérative et soumise, tandis que le nombre 1 appartient plutôt à une personne indépendante et entreprenante.

La numérologie peut aussi vous aider à faire des choix éclairés. Par exemple,¬ certains nombres, comme le 4 et le 8, favorisent les activités matérielles. Lorsque vous traversez un cycle annuel sous ces vibrations,¬ vous pouvez donc brasser des affaires. Ce serait le cas d’une personne née le 14 février, car l’addition des chiffres de son jour (1+4), de son mois (2) de naissance et de l’année 2017 (2+0+1+7) donne une vibration 8 (1+4+2+2+0+1+7= 17=1+7=8). Le nombre 8 serait aussi très favorable pour le numéro de porte ou le numéro de téléphone d’un commerce.
Dans mes livres publiés aux éditions Le Dauphin Blanc, vous apprendrez comment faire les calculs et comment¬ faire un travail de synthèse avec tous les nombres qui composent votre personnalité. Vous connaîtrez aussi la signification de vos noms et de votre mission, et même vos prévisions annuelles et mensuelles détaillées.

Lignes de la main et numérologie
www.rencontrevoyance.cjb.net/

Claire Savard

Édito : On continue…

Une époque de changement. Il y en a toujours eu, sauf que jamais le rythme de ces changements n’a été aussi rapide. Nous sommes dans une ère d’adaptation sans précédent qui a des conséquences bien concrètes sur nos vies personnelles et spirituelles et très certainement sur l’écologie de la planète. Des ajustements sont, pour la plupart des gens, de plus en plus nécessaires et exigeants. Le rythme effréné est devenu la réalité avec laquelle nous devons composer. Accepter de vivre avec ce qui est là et devant nous, avec engagement et espoir, est la voie à suivre. Parce qu’au fond, nous sommes tous connectés et sur le même bateau. Et comme je ne cesse de dire à mes collègues, à mes collaborateurs et à mes bénévoles, chacun dévoué à travailler avec l’intention de contribuer au meilleur. On continue…
C’est vrai qu’on se doit de continuer en quête du meilleur, sauf qu’il semble y avoir également ce besoin de prendre du temps; prendre du temps pour s’arrêter et vérifier sa boussole intérieure. Ce contact essentiel et spirituel qui donne un sens à notre vie. Étant personnellement déjà assez sensible à mon environnement et aux énergies qui m’entourent, tout en étant aussi un peu trop perfectionniste, j’ai ce besoin constant de prendre du temps pour me connecter au plus grand que moi et au sens profond de ma place dans le ici et maintenant. Ce que le monde extérieur nous reflète, c’est que tout bouge trop vite. Les gens sont désespérément à la recherche d’un nouveau sens et d’une nouvelle direction.
Cette édition de la revue Cheminement marque la fin de sa 20e année de publication au service du mieux être et de l’éveil de la conscience. En septembre prochain débutera la 21e année… Wow! Quelle aventure et quel privilège d’avoir été inspiré à mettre sur pied ce projet!
Sa réussite repose sur la collaboration de nombreuses personnes de cœur qui y ont participé au cours des années. Je les remercie tous d’avoir ajouté leur couleur à cette belle histoire qu’est le Cheminement. Je remercie les annonceurs qui appuient le travail et les bonnes intentions de la revue. Je veux aussi dire un énorme MERCI à certains de ces annonceurs qui ont été présents dans nos pages depuis tant d’années. Vous êtes l’essence même de ce projet qui a pour but un enrichissement collectif. Un grand merci aussi à vous chers lecteurs qui êtes de plus en plus nombreux à nous lire. Merci de votre intérêt à poursuivre votre cheminement avec nous sur ce bateau qui vogue vers le meilleur. Et on continue…
Je vous souhaite à toutes et à tous un bel été de plaisir à déguster chacun des mots de nos auteurs et annonceurs dans cette édition d’été.

Denis Manseau, Éditeur | dmanseau@cheminement.com

L’activité physique en plein air, un entraînement à ciel ouvert

 

Comme à chaque année, le printemps a le don de se faire attendre. Et, dès qu’il se pointe le bout du nez, on ressent le désir incompréhensible de bouger. Certes, la pratique d’une activité physique, quelle qu’elle soit, figure parmi les habitudes de vie les plus importantes pour la santé, mais la nécessité pour l’être humain d’aller « jouer dehors » s’explique comment? Voici quelques raisons qui expliquent ce qui nous incite à nous remettre aux activités extérieures plutôt qu’à celles qui se pratiquent à l’intérieur.

Mes blues passent pus dans’porte 

Tous les êtres vivants ont besoin de lumière pour vivre, et nous n’échappons pas à cette règle.
La lumière agit sur le corps humain, régularisant la température corporelle, le métabolisme, le sommeil et la sécrétion de plusieurs hormo­nes, dont le cortisol qui donne de­ l’énergie et produit la sérotonine, mieux connue sous le nom d’hor­mone du bonheur. Le manque de luminosité provoque chez plusieurs des « blues » saisonniers, accompagnés de fatigue chronique et de périodes de dépression, de stress et d’anxiété. Même si vous ne figurez pas dans cette catégorie, l’effet de la lumière sur l’humeur est sans équivoque.

Une vitamine bon marché 

L’exposition de la peau aux rayons du soleil permet de faire le plein de vitamine D, qui joue un rôle primordial dans la santé de nos os. Elle favorise l’absorption du calcium et diminue les risques de développer l’ostéoporose. La vitamine D contribue aussi à augmenter la force musculaire, à renforcer le système immunitaire, à faire diminuer les grippes et l’asthme, à ralentir le développement de maladies auto-immunes, à protéger contre le Parkinson et l’Alzheimer et à prévenir certains cancers. Puisqu’une simple exposition d’une quinzaine de minutes durant quelques jours suffit pour mettre cette super vitamine en réserve, l’activité physique en plein air devient donc encore plus bénéfique, et il est possible de le faire sans les effets néfastes d’une exposition prolongée aux rayons du soleil.

Les effets se multiplient
Quand on y regarde de plus près, on réalise rapidement que les bienfaits du grand air offrent plusieurs similitudes avec les bienfaits liés à l’activité physique. Il est donc clair que, lorsque nous pratiquons nos activités préférées en plein air, les effets positifs se multiplient. Il est cependant important de mentionner que la sécrétion hormonale augmente la glycémie du diabétique et la tension artérielle des patients hypertendus; que les surfaces inégales et glissantes peuvent occasionner des chutes et des blessures; que, même si la dépense calorique est plus importante à l’extérieur, il faut prendre en considération l’effet de la température, de la chaleur, du froid et de l’humidité sur notre corps. Il devient donc important de nous assurer que nos activités sont adaptées à notre état de santé afin d’atteindre nos objectifs en toute sécurité. N’hésitez pas à en parler à votre kinésiologue.

 

activite

 

Stephan Ouimette| Kinésiologue, physiologiste de l’exercice, naturothérapeute, propriétaire de Myokin santé; diplômé de l’Université d’Ottawa en sciences de la santé, membre de la Société canadienne de physiologie de l’exercice, de la Fédération des kinésiologues du Québec et de l’Association des Naturothérapeutes du Québec. | stephan@myokin.ca I www.myokin.ca I 819 210 1286

Trousse de soins proposée pour passer un été agréable

 

L’été est à nos portes : le vent chaud, le bruit de la pluie, lescouleurs, les fleurs, les odeurs. C’est aussi, et surtout, le tempsde vacances bien méritées.

Par contre, rares sont les gens qui échappent aux piqûres de moustiques, de mouches noires ou de mouches à chevreuil. Pire encore, à celles, plus douloureuses, de guêpes, d’abeilles, de brûlotset d’autres bestioles du genre.Sur­viennent parfois aussi deséraflures, des « tennis elbow »,des coups de soleil, etc. Pourparer aux mau­vaises surprises et aux désagréments,­ voici un petit guide de soins qui vous permettra de profiter en toute quiétude de la belle saison.

Les huiles essentielles comme outils thérapeutiques de première ligne 

Une huile essentielle est uneessence concentrée qui estodorante et volatile. Elle provient de plantes aromatiques dont on l’extrait par distillation. Les plantes aromatiques créent ces essences dans le but de se protéger des insectes ou d’attirer vers elles les insectes pollinisateurs.

Voici quelques suggestions (pour adultes seulement)

Chasse-moustiques : moustiques, mouches noires, brûlot, diverses mouches, punaises de lit, puces de sable, acariens, araignées, tiques, etc. Ce mélange protège aussi des infections dont certains insectes sont des vecteurs.

Clou de girofle 10 gouttes
Eucalyptus citronné 20 gouttes
Lavandin super 8 gouttes
Géranium rosat 10 gouttes
Menthe poivrée 8 gouttes
+ Huile végétale 2 c. à soupe
(30 ml)

Appliquer le mélange sur la région de la peau qui est en contact avec l’extérieur.

Autre possibilité : remplacer l’huile végétale par de l’alcool. Le mélan­ger aux huiles essentielles, puis verser dans une tasse d’eau. On peut ensuite vaporiser ce mélange sur les cheveux et les vêtements.

___________________________
Références et renseignements
Michel Dominique Turbide | facebook https://www.facebook.com/profile.php?id=100008975400786

L’aromathérapie : les huiles essentielles du Québec et du monde, applications thérapeutiques; Michel Turbide, édition : Santé-Arôme, 2013

aro

Michel turbide

Il enseigne et écrit sur l’aromathérapie depuis 1994. Il est l’auteur de plusieurs livres sur le sujet. Il se distingue par son originalité, car il informe sur les effets des molécules aromatiques. Plusieurs formations sont offertes à ceux qui le désirent. (15 personnes)

turbidemichel@yahoo.ca | www.sante-arome.com

Michel Turbide

Les saveurs des fleurs comestibles, vous connaissez?

Saviez-vous que manger des fleurs remonte à des milliers d’années?

Diverses cultures ont incorporé des fleurs dans leur alimentation traditionnelle. Les plats orientaux étaient apprêtés avec des boutons d’hémérocalles, et les Romains cuisinaient avec la guimauve et la violette. Les peuples italiens et hispaniques nous ont transmis l’idée de farcir les fleurs de courges. L’Inde et la Méditerranée, avec leurs multiples desserts à l’eau de rose ou d’oranger, font l’unanimité.

Se rendant à cette évidence, on peut se demander pourquoi on a ajouté des fleurs dans les recettes. C’est pour y ajouter leurs goûts, senteurs, couleurs et essences
vibratoires. La capucine a une saveur merveilleusement poivrée, semblable à celle du cresson, et nous pouvons remplacer les câpres par les boutons floraux des capu­cines. La bourrache a le goût du concombre, et les violettes et les œillets ont un goût de thé des bois. La rose trémière, le calendula et les fleurs de lavande donnent une saveur parfumée aux rouleaux printaniers et aux desserts.

Oui, ces fleurs garnissent mes
livres de recettes, et mon jardin est parsemé d’une quarantaine de variétés de fleurs. Dès que le tapis de neige fond, voilà que pointent les fameux crocus, ce safran aux couleurs de Pâques. Les phlox printaniers et les pensées garnissent bien mes soupes, « wraps », salades et gâteaux. Les hémérocalles de diverses teintes envahissent mes plates-bandes au cœur de l’été. Si vous n’avez pas déjà goûté aux lys d’un jour farcis de fromage­ de chèvre et de basilic frais, je vous les recommande fortement. N’oublions pas l’abondance de mes phlox multicolores ainsi que de mes géraniums, impatientes, bégonias et capucines rampantes qui se
récoltent sous forme de sucre
et de sel aux fleurs!

Ne consommez jamais une fleur qui vous est inconnue ou qui vient de chez votre fleuriste! Le goût ou la couleur n’est pas un critère permettant de déterminer si une fleur est comestible; faites attention de bien connaître vos fleurs, car elles peuvent être aussi dangereuses et toxiques que des champignons.

Les fleurs comestibles créent des mets pour fins gourmets; leurs saveurs se marient bien avec vos recettes créatives. Avez-vous déjà goûté à la liqueur de roses sauvages? C’est un petit secret que je partagerai lors de mes ateliers sur les fleurs comestibles.

alimentation

 

Tanya Wodicka, Coach Santé, naturothérapeute et auteure depuis 30 ans. Cours et livres de cuisine végétarienne. Tanya est heureuse de partager son coffre d’outils. Au Cœur du Saule tanyawodicka@yahoo.ca | www. tanyawodicka.com | 819 459.1776

Nouveau marqueur clé « Zonuline-88 » détecte vos intolérances alimentaires et votre perméabilité alimentaire!

Voici la suite d’une histoire sans fin… L’explosion de la recrudescence des allergies et des maladies auto-immunes.

C’est étroitement lié à l’évolution de notre alimentation. D’abord, à l’abondance du sucre. Ensuite, aux produits alimentaires industriels. Auparavant, quand on mangeait un plat, on savait ce qu’il y avait dedans. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Les plats préparés contiennent de très nombreux ingrédients. Par exemple, quand vous mangez un poulet tout prêt, vous ingurgitez aussi des protéines d’œufs, du sucre, de la poudre de lait, du gluten et des additifs… La liste des ingrédients rajoutés est très longue. Cette alimentation moderne agresse les muqueuses et peut être allergisante.

La flore et la muqueuse intestinale sont indissociables; elles dialoguent constamment. Les problèmes peuvent donc venir des deux côtés. On sait aujourd’hui que les maladies auto-immunes et inflammatoires et les allergies sont dues au fait que la muqueuse est trop poreuse. La muqueuse devient perméable et laisse passer les aliments dans l’organisme. Le système immunitaire réagit; il sécrète des anticorps qui contribuent à l’apparition de dysfonctionnements immunitaires. Et je ne parle pas des toxines qui surchargent le foie.

Les probiotiques contenus dans les yogourts peuvent avoir un effet bénéfique. Le problème, c’est qu’ils sont associés à un produit laitier. Ça signifie donc qu’il ne faut pas avoir d’intolérance au lactose ou être allergique aux protéines du lait, ce qui est assez fréquent chez les personnes qui ont des problè­mes de santé. Pour toutes ces raisons, j’ai personnellement du mal à recommander les laits fermentés probiotiques. Ils contiennent des sucres et des édulcorants qui nourrissent les pathogènes. Les probiotiques agissent en apportant des bactéries et contribuent à corriger la perméabilité de l’intestin. Ces bonnes bactéries protègent la muqueuse et empêchent les organismes pathogènes de s’y fixer et de déclencher des diarrhées. Enfin, elles peuvent engendrer une concurrence pour la nourriture et empêcher ainsi la colonisation de
la flore par des bactéries néfastes.

Dans l’alimentation occidentale moderne, il y a de moins en moins de bactéries. Il est donc logique qu’il y ait un grand engouement pour les probiotiques.

natu

 

Johanne Bégin, ND.A Naturopathe diplômée agréée | Membre de l’Association des naturopathes agréés du Québec (ANAQ) | A.D.N.Q. Marché Santé La Brûlerie | 69, boul. St-Joseph, Gatineau (de biais au manège militaire) | 819.778.0109 johannebegin@live.fr | www. labrulerie.ca| 819.360.9665