Archives de la catégorie: Printemps

Regard nouveau sur votre santé globale

La santé globale prend forme dans la pensée et passe par la réflexion,­ la discipline et l’action, ce qui suppose que nous remettions en question tous nos comportements appris et que nous nous interro­gions sur l’utilisation à faire des outils à notre disposition.
La réponse se trouve en chacun de nous parce que, lorsque le voile de l’ignorance se lève, la peur, le doute et le mal-être se dissipent, et c’est alors que la guérison commence.

Pour favoriser la santé globale, je propose une prise de conscience du microbiome humain. C’est le royaume des micro-organismes qui vous habitent, et plus particulièrement celui des microbes, amis et ennemis, qui peuplent votre intestin, siège du genre d’infections qui vous réveillent un bon matin avec un mal de tête, un bouton sur le menton, des selles d’une couleur « bizarre ». Voyons comment tout cela s’organise dès la naissance, et même avant.

Les bébés nés par voie naturelle sont colonisés par des lactobacilles et d’autres microbes indispensables­ provenant de la mère. Les bébés nés par césarienne sautent cette étape et sont colonisés par des bactéries hospitalières moins désirables. À cause du taux moins élevé de microbes protecteurs, les bébés nés par césarienne risquent davantage de souffrir d’asthme, d’allergies, de diabète de type 1 et d’autres maladies auto-immunes. Des études ont démontré que ces bébés présentent 50 fois plus de risques de souffrir d’obésité. Le fait d’être né par césarienne et d’avoir reçu des traitements aux antibiotiques pendant la petite enfance décuple les risques de devenir obèse et malade plus tard dans la vie.

Jetons un regard nouveau sur notre monde! Ouvrons les yeux de notre conscience, retirons le masque qui dissimule notre responsabilité individuelle à l’égard de notre santé globale et portons une attention plus soutenue aux effets délétères des pratiques modernes en médecine et en agriculture. Au moment où ces pratiques ont été adoptées, personne ne pouvait prévoir à quel point elles allaient affecter notre monde intérieur, notre « microbiome ».­

L’objectif n’est pas de ressembler à l’image que projette la photo d’une célébrité, mais plutôt d’être en santé, ici et maintenant, sans passé. Nous pouvons nous guérir du « mal-a-dit » sans raisons historiques ou hystériques…

La santé globale, c’est la saine alimentation, c’est rire, bouger, aller dehors, avoir un sommeil réparateur. Une vie saine provient de la connaissance des bienfaits des huiles essentielles, des plantes amères et des probiotiques ainsi que de la respiration purificatrice (yoga, méditation). Il faut aussi prendre le temps de regarder à l’intérieur de nous afin de développer notre intuition et notre responsabilité à l’égard de notre santé, de notre vie et de notre mission. •

Johanne Bégin, ND.A Naturopathe diplômée agréée | Membre de l’Association des naturopathes agréés du Québec (ANAQ) | A.D.N.Q. Marché Santé La Brûlerie | 69, boul. St-Joseph, Gatineau (de biais au manège militaire) | 819.778.0109 johannebegin@live.fr | www. labrulerie.ca| 819.360.9665

Pour bien se préparer à l’arrivée du printemps!

Le printemps est à nos portes après une saison hivernale longue et dure pour nos corps. Les variations de température que nous avons connues ont mis notre système immunitaire à rude épreuve, et le printemps est tout indiqué pour l’aider à se renforcer et à préparer notre corps à l’arrivée d’un adoucissement du climat. Une des possibilités intéressantes à préconiser est l’utilisation d’huiles essentielles certifiées de pure qualité thérapeutique*. Celles-ci constituent une façon naturelle, efficace et sécuritaire de prendre soin de notre santé.

Les huiles essentielles sont des composés aromatiques qui sont extraits de plantes ou de fruits soit par distillation ou par processus de pression à froid. Pensons par exemple au citron, dont l’huile essentielle se trouve dans l’écorce du fruit. Chaque huile essentielle possède des propriétés différentes, selon les composés actifs que l’on y trouve. L’arôme vivifiant du citron en diffusion saura aider à soutenir une meilleure humeur tout en purifiant l’air grâce, entre autres, au limonène.

En cette période de variations de température plus prononcées, il est important également d’aider notre système respiratoire à se prémunir contre les menaces saisonnières et environnementales. La synergie de la lavande augustifolia, du citron et de la menthe poivrée peut vous aider. En effet, la lavande est reconnue pour son effet calmant sur le système nerveux, tandis que les huiles essentielles de citron et de menthe poivrée sont reconnues pour avoir des effets positifs sur le système respiratoire. Utilisées en synergie, soit en diffusion ou en application topique, ces huiles essentielles forment un trio fantastique!

Fatigue
L’huile essentielle de basilic est excellente pour favoriser le calme et aider les glandes surrénales à mieux travailler. Les glandes surrénales sont responsables, entre autres, de produire le cortisol, l’hormone de stress. Il existe différents stress :
physique, émotionnel, psycholo­gique, environnemental (exposition à des toxines). Parfaite en application topique sous la voûte plantaire. Appliquez une goutte dans l’arche du pied et massez. Vous pouvez aussi la diffuser en mettant six gouttes dans un diffuseur.

Bon printemps et bonne santé! •

*Pour être certifiées de pure qualité thérapeutique, les huiles essentielles suivent un processus rigoureux depuis la pousse jusqu’à leur extraction. Leur certification passe par un laboratoire indépendant qui vérifie que les lots sont exempts de tous pesticides, contaminants ou adultération (dilution des huiles essentielles avec des com­posés étrangers). On peut se procurer ces huiles essentielles dans plus de 45 pays à travers le monde.

Annie Lachance| Massothérapeute depuis 2011 et possédant une expérience d’une dizaine d’années dans le domaine de la santé mentale, Annie Lachance est fascinée par la santé. Sa mission : soutenir le plus grand nombre de gens dans la prise en charge de leur santé de façon naturelle. | www.massotherapieannielachance.com | 819.635.9118

Ne partez pas sans votre trousse

Une fièvre, un rhume, une grippe, une entorse, une piqûre, une diarrhée ou même une brûlure, tous des cas pour lesquels il est avantageux d’avoir une trousse de remèdes homéopathiques. Voici quelques situations où les remèdes homéopathiques vous seront d’un grand secours. N’hésitez pas à communiquer avec moi pour vous procurer votre trousse.

Ces remèdes accompagnent sans danger tout traitement médical conventionnel, mais ne remplacent pas les traitements médicaux d’urgence. N’hésitez en aucun cas à faire appel à un médecin.
URGENCES DIGESTIVES
Arsenicum Album
• Dans les cas de gastro-entérites,d’eau contaminée, d’intoxication alimentaire
• Agitation physique et mentale.Anxiété désespérée (se croit perdu malgré tous les soins)
• Faiblesse, soif vive.Vomissements violents
• Selles très fétides et sensation de brûlure à l’anus
Croton Tiglium
• Besoins fréquents, soudains et violents. Jet explosif, pas fétide
• Aggravation après avoir mangé ou bu
Veratrum Album
• Diarrhée et vomissement en jet, suivi d’une sensation de vide ou de grande faiblesse dans l’abdomen
• Soif vive d’eau glacée
• Sueurs froides abondantes,surtout localisées au front
INSOLATION
L’insolation sévère nécessite l’intervention d’un médecin, mais ayez tout de même ces remèdes sous la main.
Aconit
• Congestion brutale, peau rouge,chaude et sèche
• Pouls rapide, grande soif et beaucoup d’anxiété
Belladonna
• Congestion brusque et violente
• Fièvre, visage rouge, luisant et chaud
• Malaise léger ou grave
• Abattu
• Aggravé par le mouvement,la lumière ou le bruit
Gelsemium
• Faiblesse générale avec tremblement localisé ou généralisé
PIQÛRE DE MOUSTIQUES
Appliquez une petite quantité de gel Dapis sur les piqûres. Appliquer de nouveau au besoin.
BRÛLURE DE LA PEAU
PAR LE SOLEIL
Cantharis : Pour éliminer la douleur et prévenir les ampoules
Belladonna : Si la douleur, la rougeur et l’enflure persistent. Appliquer un gel d’Aloe sur la peau
COUPS ET BLESSURES
Arnica
• Premier remède à donner
• Soulage la douleur
• Favorise une guérison rapide
• Diminue l’hémorragie
• Extraction dentaire, traumatisme,chute, effort violent et prolongé
• Accouchement et intervention chirurgicale
Si vous allez à la plage ou en voyage, ou pour toute situation d’urgence, ayez votre trousse
avec vous. Bonne santé à tous! •

 

Nadine Joannette, d.h.c. , Diplômée de l’École d’Homéopathie Classique, Formations complémentaires en gemmothérapie, phytothérapie, fleurs de Bach, oligo-thérapie, organo, sels minéraux, conseillère en nutrition (reçu disponible)| Vous avez des questions? N’hésitez pas à me contacter. | nadinejoannette.homeopathe@hotmail.com | www.votrehomeopathe.ca | 819.778.0900

Trousse santé pour le printemps

J’aime beaucoup cette édition. Elle propose des pistes concrètes pour nous aider à prendre un peu plus soin de nous-mêmes sur tous les plans. Au fond, toutes les éditions de Cheminement le font, sauf que j’ai été surpris d’entendre récemment des spécialistes de la santé globale déplorer le peu d’attention que plusieurs de leurs clients portent à leur santé. J’ai donc invité nos auteurs à fournir des pistes aidantes pour faire de cette édition une trousse santé printa-nière. Après tout, la santé est ce que nous avons de plus précieux!

Nous réalisons encore trop peu l’énorme pouvoir que nous avons sur notre bien-être. Par exemple, l’importance d’orienter notre vie et de faire des choix, d’avoir un peu plus de discipline, d’oser exprimer nos émotions, de nourrir et d’entretenir notre foi en plus grand que nous et, bien sûr, de bien choisir nos aliments et de faire régulièrement de l’exercice.

Reconnaissons aussi que, si notre corps manifeste des malaises, c’est sûrement l’indice que quelque chose ne fonctionne pas harmonieusement à l’intérieur de nous. Cherchons donc à comprendre les messages du corps. Soyons plus curieux et moins craintifs à l’égard de nos malaises et écoutons davantage ces messages afin de déterminer quels sont les choix nouveaux à faire pour prendre soin de nous avec amour avant que ces malaises ne s’installent ou ne se propagent en nous.

Si tout ceci semble trop élémentaire pour vous, aidez-nous à mettre l’information si généreusement fournie par les auteurs à la disposition des nombreu-ses personnes qui en ont besoin, que ce soit en faisant circuler la revue dans votre entourage ou en proposant simplement d’aller visiter le site de Cheminement,www.cheminement.com, où sont répertoriés les arti-cles de plus de 100 auteurs qui offrent des pistes aidantes pour notre santé globale. Il suffit de quelques clics pour avoir accès à cette grande ressource qui est à la portée de tous et qui est enrichie régulièrement!

Elle est complexe et globale, notre santé. Alors, soyons curieux et renseignons-nous afin de faire les bons choix en matière de prévention dans notre cheminement vers le mieux-être!
Bon printemps et bonne santé à toutes et tous!

Denis Manseau, Éditeur | dmanseau@cheminement.com

« La marche est le meilleur remède pour l’homme. » — Hippocrate

Cette phrase, prononcée par le père de la médecine il y a près de 2 500 ans, continue de nos jours à s’avérer d’une vérité incontestable. La marche est l’activité physique la plus naturelle pour l’être humain, et ce, tout au long de son existence. Les avancées scientifiques ont longtemps cherché à nous proposer une multitude de moyens d’améliorer ou de maintenir notre condition physique ou mentale, mais aucun­ ne parvient à influencer notre santé sur autant de plans différents. Acces­sible à tous, la pratique de la marche nécessite peu de matériel, et le degré d’effort peut facilement être ajusté en fonction de notre âge ou de notre état de santé.

Les effets cardiovasculaires Les effets sur les systèmes cardiovasculaire et pulmonaire sont très bien documentés. L’utilisation répétitive du muscle cardiaque améliore sa capacité de contraction, rendant son travail plus efficace, ce qui se traduit par une augmentation du débit sanguin et une diminution de la fréquence cardiaque. L’augmentation du rythme circulatoire aura pour effet d’augmenter l’apport sanguin vers les organes et tissus en état inflammatoire afin de diminuer la douleur et d’accélérer le processus de guérison ou de gestion de la douleur chronique.


En sollicitant de façon contrôlée le système pulmonaire, on fait dimi­nuer l’apparition de maladies pulmonaires et augmenter la capacité de fournir un plus grand effort physique avec moins d’essoufflement.

Les effets musculaires La sollicitation du système musculaire de façon soutenue favorise l’amélioration de l’endurance des muscles locomoteurs, ce qui nous permettra de continuer plus longtemps à nous déplacer lorsque nous avancerons en âge. Une meilleure musculature influera non seulement sur la force, mais aussi sur l’équilibre afin de prévenir les chutes. Des muscles plus en santé utilisent plus efficacement le glucose, réduisant de 58 % le risque de diabète.

Les effets psychologiques Selon plusieurs études, une marche d’intensité moyenne d’une durée de 30 minutes cinq fois par semaine ferait diminuer les risques de dépression de 47 %, d’anxiété de 48 % et d’Alzheimer de 50 % et constitue le meilleur remède contre la fatigue et le stress. On attribue ces effets à l’augmentation de l’apport en oxygène vers le cerveau et aussi au sentiment de détente que produit la sécrétion d’endorphines après un effort physique.

Les effets sur le système ostéo-articulaire Avec le temps, l’usure du cartilage des articulations cause de l’inflammation et de la douleur. La marche fait augmenter la circulation sanguine vers les articulations, ce qui en améliore la lubrification. Le stress contrôlé qui est exercé sur les os fait augmenter la densité osseuse, ce qui retarde l’apparition de l’ostéoporose. Grâce à la marche, la stabilité, la mobilité et le glissement efficace des articulations sont préservés le plus longtemps possible. •

kinesiologie

 

Stephan Ouimette| Kinésiologue, physiologiste de l’exercice, naturothérapeute, propriétaire de Myokin santé; diplômé de l’Université d’Ottawa en sciences de la santé, membre de la Société canadienne de physiologie de l’exercice, de la Fédération des kinésiologues du Québec et de l’Association des Naturothérapeutes du Québec. | stephan@myokin.ca I www.myokin.ca I 819 210 1286

L’exercice en nature et ses nombreux bienfaits

En janvier 1995, par un bel après-midi froid et ensoleillé, j’ai lacé mes souliers de course et débuté mon parcours habituel autour du lac Mud dans le village de Britannia. L’air frisquet de l’hiver, la vue des mésanges à tête noire sur le chemin, les défis qu’offrait le terrain, la souplesse de mon corps et mon état d’esprit extrê­mement affûté – tous ces éléments provoquèrent en moi des larmes de joie et de gratitude. Larmes de reconnaissance pour tous les cadeaux incroyables que je possède – l’avantage d’être en santé, le don du savoir et celui d’être totalement connectée au monde naturel. Je n’échange­rais pas ces pouvoirs pour tout l’or du monde.

C’est cet état de conscience que l’auteur renommé, Mihaly Csikszen­t­mihalyi, appelle le « FLOW ». Tous, nous expérimentons ce « flow » de temps à autre et nous en reconnaissons les caractéristiques : les gens se sentent vigoureux, alertes, effectuent leurs mouvements sans effort et sont remplis d’assurance, au sommet de leurs habiletés.

En fait, cet état plaisant de « flow » n’est pas le fruit du hasard, car on peut le gérer en se créant des défis – des défis ni trop simples ni trop difficiles par rapport à nos habiletés. Avec ces objectifs en tête, nous apprenons à programmer cette information dans notre conscience et, de ce fait, nous améliorons la qualité de nos vies.

Debout sur un rocher, pendant que je contem­plais le paysage, je pensais à l’apport essen­tiel des sports de plein air et de l’exercice pour une vie sans douleur et sans maladies – une vie agrémentée de ces expériences de « flow ». Comment remercier Mère Nature? Comment pourrais-je enseigner aux gens les bénéfices sur la santé de l’exercice aérobique en plein air comme le vélo, la course, l’esca­lade, le patinage en ligne, le ski de fond, le patinage de vitesse et la raquette? Le concept Natureobics™ est né.

La perspective transpersonnelle

L’étude des multiples états de conscience, incluant les états altérés, le yoga, les rêves et la contemplation. Selon cette théorie, nous croyons que la nature est l’ultime école pour expérimenter la connaissance de soi et devient l’endroit par excellence, dans nos existences folles et débalancées, où retrouver un sens de « plénitude » et de « sainteté ». Ici, les sons de la nature remplacent le rythme up tempo d’une classe typique d’aérobie. Le corps est en mouvement mais l’esprit est calme. J. Krishnamurti a écrit : « Être en communion avec vous-mêmes veut dire le parfait silence, alors l’esprit peut totalement être silencieusement en communion avec lui-même. Et à partir de là, l’action est entière. »

Gérer son stress

Nous connaissons tous les effets négatifs du stress sur notre système immunitaire. Les études nous démontrent à répétition les effets positifs de l’exercice aérobique, non seulement dans la réduction du stress, mais aussi dans le renforcement du système immunitaire contre la maladie.

Bien-être physique, émotionnel et spirituel

Les recherches démontrent que l’exercice vigoureux peut augmenter de cinq fois les niveaux d’endorphine créant un « high » naturel chez certains individus, un état ressemblant à de l’euphorie. Nous avons tous entendu parler du « high du coureur »,­ de l’épanouis­sement du nageur, du « bonheur du marcheur » et de la « félicité du cycliste ». Ne serait-ce pas extraordinaire de ressentir même une parcelle de tout ça?

En prenant en charge notre bien-être physique, émotionnel et spirituel, nous croirons en nos pouvoirs de créer une vie, celle dont nous avons tou­jours rêvé pour nous-mêmes. Il faut autant de cou­rage pour créer sa propre vie que de décider de prendre en charge sa propre santé.

Dominique Larocque
www.creativewheel.ca

Dominique Larocque

De belles jambes grâce aux huiles essentielles

Les varices constituent un probleme de santé très courant. Les huiles sont une belle solution pour autant qu’elles soient utilisées régulièrement. Les varices qui se manifestent sont surtout des veines superficielles (98 %). Elles affectent moins les veines profondes. Elles s’aggravent généralement de façon progressive.

Les veines ont pour fonction principale d’acheminer le sang des extrémités, pauvre en oxygène, vers le cœur et les poumons pour le purifier et l’oxygéner.

Lorsque les parois des veines perdent leur élasticité et leur tonus, les veines ont tendance à se dilater, ce qui provoque une stagnation du sang à cet endroit, de la même façon qu’un étang se forme dans un ruisseau ou une rivière.

Solutions aromatiques anti-varices et complémentaires

En tant qu’aromathérapeute, je préconise celle des huiles essentielles, qui sont très efficaces, selon moi, et qui réduisent rapidement des malaises particuliers sans pour autant perturber l’organisme tout entier.

Les huiles essentielles agissent localement et rapidement, puis­qu’on les applique directe­ment sur les varices et sur les foyers douloureux des jambes pour réduire les douleurs.

Les huiles sont choisies pour le traitement des problèmes de circulation et des symptômes qui y sont associés.

Comme les huiles essentielles pénètrent facilement dans les tissus en passant par les membranes cellulaires de la peau et des muqueuses, elles favorisent rapidement l’équilibre des fonctions circulatoires. Par contre, les huiles essentielles ne guérissent pas les anomalies, elles les minimisent. Bien entendu, il existe une multitude de mesures correctives qu’un naturopathe, un herboriste ou tout autre thérapeute compétent peut vous proposer. Les plantes, l’homéopathie ou certains aliments complètent à merveille les soins aromathérapeutiques.

Par conséquent, il est possible de réduire les varices au moyen d’huiles essentielles et d’ajouter à ce traitement d’autres approches afin de favoriser un résultat encore plus concluant.

Œdème des chevilles

Cèdre de l’Atlas : ½ c. à thé

Cyprès toujours vert : ½ c. à thé

Patchouli : ½ c. à thé

Menthe poivrée : ¼ c. à thé

Huile végétale : 1 c. à soupe

de calophylle inophyle

Appliquer le mélange sur
la ou les chevilles à traiter.

Varices

Cyprès toujours vert : ¼ c. à thé

Géranium bourbon : ½ c. à thé

Hélichryse italienne : ½ c. à thé

Menthe poivrée : ½ c. à thé

Patchouli : ¼ c. à thé

Lavandin super : ½ c. à thé

Huile végétale : 2 c. à soupe
de calophylle inophyle

Application locale,
trois fois par jour

Jambes lourdes

Cèdre de l’Atlas : ¼ c. à thé

Cyprès toujours vert : ½ c. à thé

Géranium bourbon : ¼ c. à thé

Menthe poivrée : ½ c. à thé

Huile végétale : 3 c. à soupe
de calophylle inophyle

Appliquer en douceur sur les jambes
deux ou trois fois par jour.

 

RECETTES AROMATIQUES

Pour soulager les varices, on retiendra
particulièrement les huiles essentielles
suivantes, en raison des propriétés
indiquées :

Astringentes | Géranium bourbon | Cyprès toujours vert
Décongestionnants veineux | Cèdre d’Atlas
Cyprès toujours vert | Patchouli | Géranium bourbon
Réduit l’apparence bleutée des veines | Hélichryse italienne
Anti-inflammatoires | Lavandin super | Hélichryse italienne
Anti-douleurs | Menthe poivrée

Michel turbideIl enseigne et écrit sur l’aromathérapie depuis 1994. Il est l’auteur de plusieurs livres sur le sujet. Il se distingue par son originalité, car il informe sur les effets des molécules aromatiques.

Plusieurs formations sont offertes à ceux qui le désirent. (15 personnes)turbidemichel@yahoo.ca | www.sante-arome.com

Michel Turbide

Créer et s’inspirer de recettes printanières

Ma passion est d’inventer des recettes originales utilisant des ingré­dients que j’ai dans mon garde-manger, dans mes jardins et dans mes paniers BIO ou que j’ai cueillis dans la forêt ou achetés lors de mes visites au marché. J’aime la diversité et la nourriture savoureuse que je peux préparer avec des produits locaux tels que les herbes fraîches, les fleurs comestibles, les plantes sauvages, les fruits et légumes d’ici. Plusieurs recettes présentées dans mes sept livres de cuisine ont été inspirées par mes jardins florissants.

Le printemps est une saison d’abon­dance pour nous tous. L’eau d’érable qui est récoltée et le sirop d’érable sont riches en minéraux, électrolytes, phytohormones et polyphénols. Quel super cocktail de substances nutritives pour notre système immunitaire! C’est aussi le temps de l’année où faire des randonnées en forêt afin de trouver des crosses de fou­gère, riches en antioxydants, en oméga 3 et 6, en vitamine C et en minéraux. Les crosses de fougère, aussi appelées « têtes de violon », constituent un aliment santé de choix! Pensons « rhubarbe », plante qui pousse en abondance au mois de mai. Ses propriétés toniques, laxatives et antianémiques, ses antioxydants, sa teneur en vitamine C et ses fibres solubles font diminuer le cholestérol. Quel aliment bénéfique!

Les fraises sont parmi les premiers petits fruits à pousser dans nos champs. Avez-vous remarqué que tous ces aliments printaniers ont en commun une riche teneur en vitamine C? Ils sont pour la plupart diurétiques, riches en antioxydants et laxatifs. Le printemps est une saison qui nous appelle à nous purifier et à fortifier notre corps. Et voilà que, par pure magie, les premières récoltes dans notre région sont favorables au nettoyage et à la tonification de tout notre être.

Je m’inspire de nos produits locaux et des saveurs internationales; je les mélange, comme des notes pour écrire une chanson. Je m’inspire de ces ingrédients pour créer les mélan­ges à consommer aux prochaines étapes afin de connaître le succès. Je vous invite à essayer de nouvelles recettes, à vous inspirer de ce qui se trouve dans votre garde-manger et à choisir des aliments printaniers pour vous confectionner une soupe thaïe, un élixir à l’érable ou une salade aux têtes de violon.

Servez ces mets, garnis de violettes, de crocus ou de pensées miniatures, à vos convives.

 

Élixir à la fraise et à la rhubarbe

500 ml de rhubarbe
500 ml de fraises
12 cubes de glace
1 litre d’eau d’érable
125 ml (environ)
de sirop d’érable
Réduire en purée rhubarbe crue et fraises dans un mélangeur.
Ajouter l’eau d’érable, le sirop d’érable et les glaçons.
Servir frais dans
une coupe à vin.

Soupe thaïe à la rhubarbe

1 litre rhubarbe
250 ml eau d’érable
250 ml lait de riz
5 ml pâte cari rouge
250 ml gruau, cuit
100 ml sirop d’érable
400 ml lait de coco
10 ml herbes salées
2 feuilles de lime kaffir

Faire cuire la rhubarbe dans
l’eau d’érable durant 15 minutes.

Ajouter le reste des ingrédients,

sauf le kaffir, et passer le tout auun mélangeur.

Faire mijoter durant 20 minutes.

Servir chaud ou froid.

Salade de têtes de violon

60 ml d’oignon rouge émincé
500 ml de pois mange-tout ou de haricots verts, cuits à la vapeur
250 ml de crosses de fougère, cuites deux fois
250 ml de pois chiches cuits
250 ml d’artichauts coupés en quatre
60 ml d’huile d’olive
2 citrons pressés
2 gousses d’ail hachées
5 ml de sel aux herbes
5 ml de poivre

Touiller les ingrédients
dans un saladier.

Connaissez-vous…

Mes cours de cuisine végétarienne aux saisons? J’offre ces ateliers au centre Au Cœur du Saule. J’offre aussi des visites-conseil dans votre cuisine.

attention!

Les têtes de violon peuvent être toxiques lorsqu’elles sont crues. Il faut les laver à grande eau et les faire bouillir deux fois durant trois minutes dans deux chaudrons.

tanya wodicka

Tanya Wodicka, Coach Santé, naturothérapeute et auteure depuis 30 ans. Cours et livres de cuisine végétarienne. Tanya est heureuse de partager son coffre d’outils. Au Cœur du Saule tanyawodicka@yahoo.ca | www. tanyawodicka.com | 819 459.1776

Prends soin de ton corps, car c’est ton âme qui y habite!

La nature nourrit aussi bien la chair que l’âme et l’esprit. Respecte-la!

Avez-vous la « foie »? J’espère que oui, car tout passe par le foie, y compris les énergies négatives; il est le laboratoire de l’organisme. Après 24 heures sans mouvement digestif, constipation et mauvaises bactéries s’installent et on peut parler de mauvais métabolisme. Et voilà que votre microbiote fait des siennes… Situation encore pire si vous manquez d’AGE… AGE signifiant ici acide gras essentiel qui lubrifie tout ce beau mécanisme pour vous permettre de vieillir en santé.

Qu’est-ce qu’un sage?

C’est quelqu’un dont le gros intestin fonctionne bien!

La psychologie de l’intestin :

Les viscères sont tous les organes importants situés dans les cavités du corps humain. Dans le langage courant, on a tendance à considérer comme viscères uniquement les organes de la cavité abdominale, comme les intestins, le côlon, l’estomac, le pancréas, la rate, le foie. Mais il faut ajouter à cette liste les organes de la boîte crânienne (comme le cerveau) et ceux de la cage thoracique (poumons, cœur, trachée et oesophage), le tout dépendant du système nerveux.

Donc, voici la cause — puisqu’en naturopathie c’est la cause qui nous intéresse – de ce mauvais métabolisme. Les naturopathes forment en quelque sorte une section des enquêtes spéciales, car notre préoccupation première, c’est vous et la cause de votre mauvais état de santé. Le stress affecte votre santé. Il y a des enva­hisseurs qui attendent que vous leur donniez la clef pour s’activer. Les facteurs psychiques sabotent les fonctions digestives et entraînent des troubles du microbiote (votre flore microbienne).

Quelques semaines suffisent pour retrouver la vitalité, la ligne, la motivation et le désir, la résistance au stress et aux maladies.

Voici donc quelques conseils :

Réduisez fortement sucres et céréales (mêmes complètes) et vous perdrez vos kilos en trop. Vous serez aussi plus énergique et vous diminuerez l’inflammation et le risque de maladies.

Mangez suffisamment de protéi­nes et de bonnes graisses et vous stimu­lerez votre immunité.

Introduisez des activités ludiques dans votre quotidien et vous serez plus créatif et moins stressé, et vous garderez un cerveau fonctionnant à 100 %. Bougez!

conseil pratique

La zonuline : Il existe maintenant une nouvelle méthode de dépistage de l’hyperperméabilité intestinale. Elle consiste à détecter la présence d’une protéine sécrétée par les entérocytes : la zonuline (biomarqueur de l’inflammation). L’orme rouge tapisse et hydrate les entérocytes de la muqueuse intestinale. C’est un allié précieux pour les tubes digestifs irrités et enflammés.

saviez-vous que..

La bactérie Helicobacter pylori est présente dans l’estomac de la moitié de l’humanité. La bactérie s’adapte à son hôte et se transforme avec lui. Notre microbiote intestinal peut peser jusqu’à deux kilos et il héberge environ 100 billions de bactéries.
Un gramme d’excréments contient plus de bactéries qu’il n’y a d’être humains sur terre.

inspiration

Tout comme un arbre dont les racines seraient malades, l’humain ne peut s’épanouir sans un système digestif sain. La population bactérienne qui se trouve dans l’intestin est comparable au terreau qui fournit aux racines habitat, protection, maintien et nourriture vitale.

Livre : Le syndrome entéropsychologique (GAPS), Dr Natasha Campbell-McBride, spécialiste en neurologie et en nutrition.

pour en connaître davantage

L’épidémie mondiale d’obésité est souvent liée à une alimen­tation trop riche en sucre et en graisses, à un manque d’activité physique et à des facteurs génétiques. Un nouveau joueur s’impose : le microbiote intestinal.

https://www.youtube.com/watch?v=Mq-OsyxWT00

il l’a dit…

« Nous ne sommes pas adaptés génétiquement aux aliments introduits dans notre nourriture au cours des dernières 10 000 années. » (Dr Michaël Rosenbaum) Livre de Jean Seignalet

 

Johanne Bégin, ND.A Naturopathe diplômée agréée | Membre de l’Association des naturopathes agréés du Québec (ANAQ) | A.D.N.Q. Marché Santé La Brûlerie | 69, boul. St-Joseph, Gatineau (de biais au manège militaire) | 819.778.0109 johannebegin@live.fr | www. labrulerie.ca| 819.360.9665

Mon enfant est anxieux. Pouvez-vous m’aider?

Oui, l’homéopathie peut grandement aider les enfants aux prises avec ce problème. L’anxiété est, somme toute, de l’inquiétude causée par la crainte d’un danger réel ou appréhendé (irréel). Une des grandes inquiétudes de l’enfant, par exemple, est de se retrouver seul. Cette peur, il l’exprimera de plusieurs façons, par des cris, des pleurs, de la violence envers sa personne ou les autres, du repliement sur soi, etc., traduisant la sensation de panique qu’il ressent.

Cependant, en grandissant, si cette anxiété n’est pas résolue, des comportements d’évitement devant des situations telles que le rejet, l’abandon et la trahison se manifesteront tout au long de son développement, soit de l’enfance jusqu’à l’âge adulte. Que ce soit à l’âge adulte ou durant l’enfance, on retrouvera la même sensibilité, la même anxiété qu’il faudra soigner!

La santé, comme la maladie, se manifeste au travers du corps et de l’esprit de chaque personne, et c’est pour cette raison qu’il est important de prendre en considération l’état physique, certes, mais aussi l’état psychologique et mental dans lequel l’enfant se retrouve durant les périodes d’anxiété. L’homéopathie sera pour ces enfants une médecine de choix. Cette approche conviendra aussi aux parents qui veulent une guérison profonde et durable pour leurs enfants, et ce, sans effets secondaires ni toxiques.

L’homéopathie, par son similimum, permettra à l’enfant de retrouver son équilibre physique et psychologique, de rehausser son énergie vitale et de stimuler ses défenses naturelles pour ainsi favoriser sa guérison.

« Sachons que les troubles anxieux affectent environ 12 % des Canadiens et Canadiennes […] Ensemble, les troubles anxieux sont les plus courants de tous les troubles mentaux ». (Agence de la santé publique du Canada) Le remède homéopathique peut être utilisé sans contre-indication au traitement médical.

Aidons nos enfants à vivre sainement, librement, et ce, dès leur plus jeune âge afin qu’ils puissent faire face aux difficultés de la vie sans trop de heurts et se sentir en sécurité à la maison comme à l’école.

Bonne guérison!

cours 101

Pendant une douleur aiguë, le remède est administré aux 10 à 20 minutes, selon la gravité et l’intensité de la condition.

Un remède bien choisi peut agir rapidement, dans les minutes, voire les secondes, qui suivent. S’il y a amélioration nette dès les premières doses, ne pas répéter la prise, répéter seulement au retour de la douleur.

saviez-vous que..

L’homéopathie avait pignon sur rue à Montréal il y a plus de cent ans?

En 1894, un groupe de médecins homéopathes décident de mettre sur pied leur propre hôpital.
Situé sur l’avenue McGill, le Montréal Homoeopathic Hospital disposait de 50 lits vers 1908. En 1952, l’hôpital changea définitivement sa vocation et fut rebaptisé Queen Elizabeth Hospital.

citation

« L’homéopathie […] guérit un plus grand pourcentage de cas comparée à n’importe quel autre méthode
de traitement et elle est sans l’ombre d’un doute, plus sûre et plus économique et la plus complète des sciences médicales. » Mahatma Gandhi

pour en connaître davantage

Vidéo du Dr Fisher. Recherches récentes sur les hautes dilutions.

https://www.youtube.com/watch?v=-rEtiOQOdlE&feature=player_detailpage

Un peu d’histoire…

L’homéopathie a été fondée et élaborée par un médecin, Samuel Hahnemann, à la fin du XVIIIe siècle. Toute sa vie sera axée sur la recherche fondée sur la loi de la similitude, sur l’individualisation du malade, sur la notion de globalité et sur la connaissance et la préparation appropriée du remède.

 

Nadine Joannette, d.h.c. , Diplômée de l’École d’Homéopathie Classique, Formations complémentaires en gemmothérapie, phytothérapie, fleurs de Bach, oligo-thérapie, organo, sels minéraux, conseillère en nutrition (reçu disponible)| Vous avez des questions? N’hésitez pas à me contacter. | nadinejoannette.homeopathe@hotmail.com | www.votrehomeopathe.ca | 819.778.0900