L’aromathérapie et la peau

Avec l’été qui s’en vient, rempli de soleil et de chaleur, notre peau sera sollicitée de toute part. On n’a qu’à penser aux coups de soleil, aux piqûres d’insectes, à l’urticaire, aux égratignures, à l’herbe à puce, aux brûlures et autres.

La peau, étant le plus grand organe du corps, sert, entre autres, de barrière contre des agressions extérieures, de voie d’élimination des déchets et contribue à la régu­larisation de la température et à l’équilibre hydrique du corps.

Grâce à sa capacité d’absorption, la peau est une voie privilégiée en aromathérapie, car elle permet de redistribuer les essences aromatiques dans l’organisme au moyen des circulations sanguine et lymphatique. Pour cette raison, il importe de choisir des produits naturels de qualité. 

Il est également important d’observer certaines précautions d’emploi lorsqu’on utilise les huiles essentielles sur la peau. Certaines contiennent de grande quantité de phénols ou d’aldéhydes et sont irritantes pour la peau (dermocaustique). Elles doivent donc être bien diluées pour éviter toute brûlure ou irritation et on évitera de les appliquer sur les muqueuses et les peaux fragiles.

Les essences provenant du zeste des agrumes contiennent des furocoumarines pouvant provoquer une réaction cutanée de photosensibilisation caractérisée par des rougeurs ou des taches lors d’exposition au soleil. On évitera d’en appliquer sur la peau avant une exposition au soleil.

Voici trois suggestions d’essences aromatiques pouvant vous servir cet été : 

Palmarosa (cymbopogon martinii) : antibactérienne, fongicide, cicatrisante et déodorante, utilisée en cas d’acné, d’eczéma, de plaie, de mycose cutanée, d’urticaire et de transpiration.

Petit grain bigarade (citrus aurantium ssp aurantium) : cicatrisante et régénératrice cutanée, anti-inflammatoire, utilisée pour les soins de peau, l’acné, les plaies, l’eczéma, le psoriasis.

Géranium rosat (pelargonium graveolens) : antibactérienne, fongicide, anti inflammatoire, tonique astringente cutanée, antihémorragique, utilisée en cas de blessure avec saignement, d’acné, de brûlure, d’eczéma, de mycose cutanée, de piqûre d’insecte, de psoriasis et d’urticaire.

*En tout temps, si vous ne voyez pas d’amélioration, consultez un thérapeute qualifié.

Une peau en santé est souvent le reflet d’un corps en santé. Si votre peau vous transmet des messages, écoutez-la, et prenez soin de vous.

Je vous souhaite un doux et bel été accompagné d’essences aromatiques qui sauront vous harmoniser.

Partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

autres articles intéressants

Marie-Michelle Poulin

Le coin du livre

La Villa des Miracles, par John P. Strelecky, Le Dauphin Blanc, 2009 | L’art d’être un parent présent, par Susan Stiffelman, Éditions Ariane, 2015 | Faire ses savons naturels, c’est facile, par Cyrille Saura Zellweger, Éditions Jouvence, 2014

Claire Savard

Que nous apprennent les nombres?

Les mathématiques sont le langage de l’univers et font partie intégrante de notre vie. Tout comme les lieux et les gens dégagent des vibrations, les nombres en dégagent aussi. Les chiffres sont des symboles, et les nombres sont l’énergie derrière.

Sylvie Bergeron

Vibrer de tout son être

Vibrer, n’est-ce pas être touché? Se faire vibrer, c’est un pouvoir qui nous est donné, le pouvoir de reconnaître ce qui nous convient en tant qu’être « non conditionné » afin d’agir en fonction de notre réa­lité intérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *