Édito – avril 2020

Bonjour chers.ères amis.es,

Quelle réalité tout à fait inédite et exceptionnelle nous vivons actuellement!

Je vous écris pour vous dire que nous sommes là, à partager avec vous tous les jours par l’entremise de la page Facebook de Cheminement.

Je travaille depuis quelques semaines à retracer les « trésors de nos archives » qui ont été écrits au cours des dernières décennies. Je vous confirme que je suis privilégié de redécouvrir des articles qui nous parlent autant. Et suis très heureux de pouvoir leur donner une seconde vie.

En réalité, je constate que ce qui nous a jadis enchanté ou profondément touché demeure aujourd’hui encore très vibrant. Voilà déjà quelques semaines que nous publions ces articles, un à un, chaque jour sur notre page Facebook. Chacun de ces trésors concorde avec le moment présent afin de nous garder uni en cette période de grande turbulence.

C’est normal que nous vivions tous un degré d’anxiété plus élevé que d’ordinaire. Tout est paralysé, et nous sommes devant l’inconnu.

Toutefois, j’aime à penser que ce que nous vivons actuellement sur la planète est en quelque sorte une bénédiction des Dieux. Cette réalité sans précédent nous déstabilise complètement, et on en perd nos repères. Ce que nos sociétés de consommation sans fin n’arrivaient plus à stopper a été stoppé. Un temps d’arrêt forcé pour, entre autres, nous permettre de voir ce qui est réellement important dans nos vies. Une période de tri entre l’essentiel et le superficiel.

Cet événement en cours avait même été prévu en astrologie… Notre collaboratrice d’origine française, Valérie Tenza Darmandy, avait décrit le ciel du début de l’année 2020 dans la récente édition d’hiver. Le relire aujourd’hui nous permet certainement d’accorder une certaine crédibilité à cet art d’interprétation symbolique qu’est l’astrologie. Nous en avons ajouté une référence dans cette INFOlettre pour votre plaisir.

Je constate en ce moment que dans l’actualité, nombreux sont les gens qui s’expriment quant aux nouvelles façons de voir et de faire lorsqu’on verra la lumière au bout de ce tunnel sombre dans lequel nous sommes. Tout indique que nous assisterons à la construction bien réelle d’un nouveau monde dans lequel nous participerons activement et avec beaucoup de détermination.

Sans ces moments inédits d’arrêt collectif à vivre ensemble avec ce virus qui menace la planète, nous n’en serions pas venus à exprimer ni à entrevoir avec autant de conviction ce nouveau monde dans le prochain chapitre de nos vies actuelles.

J’ai bon espoir que nous sortirons indemne de ce tunnel sombre et qu’il y aura assez de lumière et d’espoir dans le cœur de chacun pour que plus jamais nous ne retournions en arrière. Profitons donc du moment présent pour imaginer ce que nous souhaitons réellement. Car c’est devant nous que le nouveau se construira véritablement. Nous le savons et nous sommes nombreux à savoir que c’est maintenant que le monde doit changer.

Denis Manseau, éditeur

La revue Cheminement

Partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

autres articles intéressants

Débora Bolsanello

La révérence de l’eau

Vous utilisez l’eau à tous les jours. Faire du café, laver votre linge, faire la vaisselle, prendre votre bain.

Pascale Piquet

Comment faire la différence?

Quand j’entends quelqu’un dire que dans un couple, il y en a toujours un qui souffre ou que l’un domine forcément l’autre, mes cheveux se dressent sur ma tête! Pire encore quand une femme m’explique combien son mari l’humilie ou qu’un homme m’avoue que sa femme le trompe et ni cette femme ni cet homme n’envisage de quitter l’autre parce que, à ce qu’ils disent, ils s’aiment!