Murs et plafonds

Des options écologiques et durables afin de réduire l’impact des matériaux sur l’environnement et sur votre santé.

Peintures et enduits
Selon l’Environmental Protection Agency (EPA), les peintures et les produits de finition sont responsables de plus de 9 % des émissions de composés organiques volatils (COV) mondiaux. Ils sont, après les automobiles, les plus grands émetteurs de COV.

Les COV contenus dans la peinture et les enduits s’évaporent généralement dans les deux à trois jours qui suivent l’application, mais ils demeurent des particules nocives pour l’environnement. Les effets cumulatifs dans l’atmosphère – création de particules d’ozone, nocifs à long terme pour l’homme, les animaux et la flore – sont une raison de plus d’opter pour les peintures non toxiques, sans COV, phtalates, allergènes, etc. ou les peintures naturelles.

Utiliser des peintures ou enduits sans composé organique volatil (5 g/L ou moins) ni alkyde et/ou recyclés sans alkyde et/ou naturels.

Comment procéder
Afin de réduire l’impact négatif sur la santé que peuvent émettre certains produits de finition, il faut arrêter son choix sur ceux qui n’introduisent pas de substances toxiques dans la maison – COV, phtalates, allergènes, etc. Règle générale, il est préférable d’opter pour les finis mats plutôt que les enduits satinés ou brillants. Les peintures à l’eau sont généralement moins nocives, mais ne garantissent pas une absence de COV.

Pensez aux apprêts (primer)! Bien que difficiles à trouver il n’y a pas si longtemps, quelques fabricants ont récemment mis sur le marché des apprêts sans COV.

1. Produits sans COV ni Alkyde
Les peintures acryliques (à l’eau ou au latex) – émettent beaucoup de polluants lors de la production et de l’extraction, ne sont pas biodégra­dables et présentent une forte énergie grise. Des produits intéressants :

• Mythic Paint : La toute première de la sorte, elle offre une gamme complète de peintures — 1 200 couleurs — de haute qualité et à hautes performances. Elle se nettoie facilement et est sans danger pour la santé, les animaux ou la planète. La peinture Mythic Paint est certifiée GREEN WISE. On la retrouve, au Québec, chez Peintures Cité, situé sur la rue Rachel, à Montréal.

• Benjamin Moore : La gamme Natura ne contient aucun COV quelle que soit la couleur (peinture d’intérieur). Ultra Spec 500 — Apprêt d’intérieur latex (534) sans COV.

• Autres exemples : Laurentide Peinture, AFM Safecoat, YOLO Colourhouse, Ecospec, Ecosource

Faible en COV : Benjamin Moore (plusieurs gammes disponibles), Shantung ou Cachemire de Sico, Lifemaster de Glidden, etc.

2. Produits recyclés
Les peintures recyclées au latex sans alkyde contiennent généralement peu de COV, ces derniers s’étant évaporés depuis la fabrication. Elles constituent donc un excellent choix écologique à faible coût. De même, cela détourne les vieilles peintures des sites d’enfouissement et cours d’eau. Des produits intéressants :

• ÉcoPeinture
• Boomerang (Laurentide)
• Rona Éco

3. Produits naturels
Les produits naturels – peinture minérale au silicate, peinture au lait ou à la caséine, enduits naturels à la chaux – d’une durée de vie plus longue que les peintures courantes, émettent très peu de polluants lors de la fabrication et de l’extraction, sont sans COV, biodégradables et résistants aux taches. Ils sont préparés à partir de ressources saines et renouvelables telles que des résines, des huiles de plantes, des solvants au citron, de l’argile et des minéraux sans métaux lourds (ne sont donc pas exemptes d’allergènes).

La peinture minérale au silicate et les enduits naturels à la chaux sont très résistants à l’humidité. La peinture minérale est facile d’application, mais le temps de séchage est plus long que les autres types de peinture. Pour le plafond, la peinture au lait est recommandée.

Provenance de cet article : ecohabitation.com

Maison écologique exemplaire à Edelweiss

Photo: EMMANUEL COSGROVE [à gauche] ET MIKE REYNOLDS sur la galerie de leur maison modèle à Edelweiss

La maison Edelweiss est le premier projet au Canada à obtenir la certification LEED v4 et la deuxième habitation LEED v4 dans le monde à atteindre le niveau Platine.

Cette maison de 1 552 pi2 comptant quatre chambres à coucher a coûté moins cher du pied carré à construire qu’une maison traditionnelle, et sa facture d’énergie est estimée à moins de 1,40 $ / jour – soit près d’un dixi­ème­ de celle d’une nouvelle maison traditionnelle.

Ce projet d’habitation à ultra-faible consommation d’énergie s’est mérité les louanges du Conseil du bâtiment durable du Canada pour son innovation et son leadership. « La maison Edelweiss est une réussite phénoménale – le premier projet canadien à satisfaire aux exigences rigoureuses de la dernière version de Leed à son niveau le plus élevé », a déclaré Thomas Mueller, président et chef de la direction du Conseil du bâtiment durable du Canada.

Quant aux constructeurs, ils ont lancé ce projet pour démontrer qu’il n’est pas si difficile ni plus coûteux de construire des maisons meilleures et plus performantes, qui permettent de réaliser des économies dès le moment où vous y emménagez. L’utilisation de matériaux à faible impact environnemental, qui sont également plus sains pour les occupants, était une priorité dans la conception. On a évité dans toute la mesure du possible d’utiliser des produits contenant des contaminants, et ce, afin d’atteindre l’objectif de zéro composés organiques volatils (COV).

L’objectif sous-jacent du projet était de concevoir une maison hyper-performante, construite selon les méthodes traditionnelles sans dépasser les coûts de construction.

La maison Edelweiss sert actuellement pour la tenue d’ateliers-visites d’une journée ainsi que pour des locations à court terme permettant aux professionnels du bâtiment ou à de futurs propriétaires de constater par eux-mêmes le confort exceptionnel d’une maison solaire passive.

Les responsables du projet ont produit une série de 13 vidéos portant sur les produits et les technologies employés dans la construction cette maison exemplaire. Il s’agit d’un guide visuel fantastique qui est disponible gratuitement. Pour visionner ces courtes vidéos de seulement quelques minutes chacune, visitez le site http://www.ecohome.net/video/guide.

Source : EcoHouse Canada Magazine, Ecohome.net

Pour plus d’information au sujet des projets inscrits à LEED au Canada, visitez le site http://www.cagbc.org/cbdca/ ou le site www.sabmagazine.com

Pour consulter la programmation en cours des formations Écohabitation : http://www.ecohabitation.com/formations/liste/date

Pour les ateliers-visites : www.ecohabitation.com/formations/cours/atelier-visite-maison-edelweiss

Pour la location court terme : fiche Airbnb d’Edelweiss https://www.airbnb.fr/rooms/8712810?guests=5&s=BLgshNxb

Rapport des certifications LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) au cours des dernières années :
2015 : 524 projets (124 au Québec) | 2014 : 529 projets (119 au Québec).

Projets certifiés en Outaouais au cours des 2 dernières années :
Certifié Platine : 37, chemin Des Roches, Wakefield | 30, rue Victoria, Gatineau | 1a-27, Résidence Aditus Altitude, Harrington. Certifié Or : 6, rue Martel, Harmonie des Rapides 2, Gatineau | 225, chemin Flynn (chalet), Low | Versant est, SAQ, montée Paiement, Gatineau | Centre sportif de Gatineau | 12, chemin du Pied-de-Vent, Chelsea. Certifié Argent : Bâtiments 13-14, Carrefour du Plateau, Hull | 4 et 8, chemin du Pied-de-Vent, Chelsea | La Maison Verte, Lac des Plages | Carrefour du Versant Ouest, Bâtiments G et H, Gatineau | Carrefour du Plateau, Bâtiment 8, Gatineau | Place Nelligan, Bâtiment B, Gatineau. Certifié (certified) : École des Tournesols, Gatineau | 60, chemin Mill, Eco River Lodge, Wakefield.

Source: http://www.cagbc.org/cbdca/ et www.sabmagazine.com

20 conseils pour habiter plus sain

Merci à Géobiologie Magazine pour l’autorisation de publication.

Note aux lecteurs : En raison de la longueur du texte de départ et de contraintes d’espace, nous n’en avons reproduit qu’un extrait. Vous trouverez le texte complet à l’adresse suivante : www.conscienceverte.fr, en cliquant sur l’onglet Géobiologie magazine, puis sur numéro 1 et Les 20 conseils de Géobiologie Magazine pour habiter plus sain.

Pollution électromagnétique
1. Ne positionnez aucune rallonge électrique derrière la tête du lit ou sous celui-ci.

2. Pas de radio-réveil branché sur le courant électrique à moins de 0,80 m du dormeur, car il rayonne un champ électrique et un champ magnétique. Un radio-réveil fonctionnant sur piles ne rayonne pas.

3. Un lit électrique (ou un fauteuil électrique) sur deux rayonne un champ magnétique en permanence au niveau des reins du dormeur, car il reste sous tension. Pour éviter ce risque important, brancher le lit sur une prise commandée. Cet accessoire, adaptable à toutes les prises, est très peu onéreux. Il permet, au moyen d’une télécommande, de couper l’alimentation électrique du lit quand on est couché et de la rétablir pour se lever.

4. Si vous faites construire une maison en bois, n’utilisez pour réaliser l’installation électrique que des fils, câbles ou gaines blindés afin d’éviter le risque d’une importante pollution électrique. Le bois, du fait d’un taux d’humidité permanent de ses fibres (environ 12 %), a l’étonnante propriété de coupler les champs électriques.

5. Ne vous attablez jamais devant un four micro-ondes en fonctionnement, car il rayonne un champ magnétique jusqu’à environ 1,50 m.

6. Ne mettez pas votre lit ou votre fauteuil contre une cloison derrière laquelle se trouve le tableau électrique

7. Si vous avez un chauffage électrique par le sol, afin d’éviter un champ magnétique omniprésent, mettez-le en marche uniquement aux heures auxquelles vous êtes absent.

8. Privilégiez toujours l’utilisation d’un téléphone filaire pour les communications longues (plus de 20 minutes) car c’est le seul téléphone sans nuisance.

Pollution électromagnétique
9. Ne dormez pas dans une pièce qui sent le renfermé. Cette odeur désagréable est celle du moisi, donc des moisissures. Ces champignons sont allergènes par leurs spores et certains, outre leur impact olfactif, peuvent avoir des effets sur la santé.

10. Renouvelez chaque jour l’air intérieur de votre habitation. Ventiler et aérer est indispensable pour habiter sain, car bien souvent l’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur.

11. Évitez de dormir dans une chambre dans laquelle vous sentez une forte odeur de neuf d’un nouveau mobilier en panneaux de particules. Cette odeur de formaldéhyde (COV) propre à la composition des colles des bois agglomérés. Le formaldéhyde, dont l’odeur est âcre et piquante (pour les yeux et la gorge), est très toxique pour l’homme. Il est préférable d’entreposer le nouveau meuble dans une pièce très ventilée pendant au moins une semaine pour permettre le dégazage d’une bonne partie de ce COV, puis d’étancher les coupes des panneaux (là où les particules sont visibles) avec un vernis ou une peinture (de préférence écologique).

Rayonnements telluriques
12. Orientez votre lit en plaçant sa tête vers le nord afin de bénéficier d’une orientation revitalisante, en accord avec celle du magnétisme naturel de la terre.

13. Évitez les lits en fer car si l’on déplace une boussole au-dessus d’un tel lit, celle-ci s’affole pour indiquer une autre direction que le nord. Nos cellules sont comme la boussole, elles n’aiment pas être désorientées.

14. Ne dormez pas régulièrement à l’aplomb d’une circulation d’eau souterraine ou d’une faille géologique. Les rayonnements telluriques sont parfois suffisamment intenses pour induire une fatigue au réveil et même avoir une implication dans l’apparition de certains problèmes de santé. A moins d’être soi-même sourcier, il n’y pas d’autres alternatives que d’avoir recours aux services d’un professionnel de la géobiologie pour connaître l’emplacement exact des rayonnements de l’eau et des failles dans la maison.