Rechercher
Close this search box.

Le plus grand artiste de l’Univers

  • Regardez le soleil!
  • Ce n’est pas le soleil, c’est la lune. Me répondent-ils.
  • Nous vivons ici depuis plus de 40 ans; depuis quand est-ce que la lune apparaît à l’Ouest en fin de journée? Je vous dis que c’est le soleil!
  • Mais non! C’est impossible. C’est la lune. Répète ma mère.
  • Elle est beaucoup trop haute pour être le soleil. Ajoute mon fils.
  • Avez-vous déjà vu la lune aussi rouge qu’un drapeau japonais? Nous en sommes à la fin juin, le soleil est à son plus haut et les journées sont les plus longues. Je vous dis que c’est le soleil!
  • Je n’ai jamais vu un soleil comme celui-là! Ni une lune à bien y penser. Déclare mon frère d’un ton perplexe.

Une quinzaine de minutes plus tard, l’astre non identifié a suivi la trajectoire que le soleil couchant fait avec aise depuis des millénaires. Je regarde les membres de ma famille que j’adore avec mon air de « j’vous l’avais dit! ».

  • Incroyable! C’est féerique! S’écrie ma mère.
  • Tu avais raison, Nath. C’est mon beau-frère le soleil!

Son beau-frère le soleil? Je suis sa seule sœur … et pourtant, je ne lui ai jamais dit le surnom que j’ai donné à l’homme que j’aime et qui m’a fait vivre le vrai bonheur … Est-ce une prédiction? Mon Dieu! Faites que oui!

Le soleil était d’un rouge écarlate intense, canalisant audace et passion. Cette boule de feu irréel dans un ciel poudreux semblait flotter sur son éphémère lit de plume. Nous étions tous en état de jubilation devant la fenêtre, à l’abri des billions de maringouins et de maringouines, à contempler le chef-d’œuvre miraculeux que peignait le maître artiste sur son grand tableau dans le ciel.

Au bout d’un peu plus d’une heure, le seigneur signa sa toile avec des orangés et des violets, puis il tamisa la lumière doucement avant de l’éteindre complètement. Puis, il laissa place aux 88 constellations. Ces gazillions de veilleuses se mettaient à l’œuvre pour nous protéger contre la nébulosité et sa malveillance.

Bonne nuit  Andromède!

Bonne nuit Compas! Bonne nuit Grande Ourse! Indien! Peintre! Petit Renard! Sculpteur! …  Et bonne nuit à vous tous! Faites de beaux rêves!

N.B. Ma caméra était incapable de capter cet instant magique. L’image ne reflétant aucunement la béatitude du moment. Je dois me contenter du souvenir dans ma mémoire.

Partager

Expression et créativité - autres articles intéressants

Dominique Larocque

Le pouvoir de guérison du son

À huit ans, victime d’un traumatisme psychologique, j’ai pris refuge dans la forêt derrière ma maison natale. C’est dans cette vaste cathédrale verte que j’ai réussi à guérir ma blessure émotionnelle et à développer un grand amour pour la nature, l’activité physique et la contemplation.

Lire Plus »
France Pérodeau

Dépasser l’illusion de manque

Lorsqu’on prend le temps de regarder ce qui est au cœur de la majorité de nos souffrances, qu’il s’agisse de tourments banals, d’évènements dramatiques ou même de tragédies, on y trouve presque toujours une perception de manque.

Lire Plus »
Jocelyne Durand

Oser chanter sa chanson

J’avais deux ans quand la voisine de palier de ma mère lui avait offert de me garder durant la journée pour lui permettre de dormir avec ma jeune sœur gravement malade. À cette époque des années 50, il était courant d’écouter la radio et de chanter les chansonnettes à la mode.

Lire Plus »