Fleurs de Bach

Les fleurs de Bach (Bach Flowers Remedies) sont des essences fabriquées à partir de fleurs sauvages, de plantes et d’arbres. Elles existent depuis plus d’une soixantaine d’années et constituent un apport important dans le soulagement de la souffrance humaine, grâce aux travaux du Dr Edward Bach, en Angleterre. Voici un bref aperçu de son cheminement.

Cet homme naquit le 24 septembre 1886 et devint docteur en 1912. « En 1913, ce jeune médecin anglais, déçu par les limites de la médecine trop occupée à considérer le corps du malade comme un laboratoire et une mécanique qu’il faut réparer, décide d’écouter son intuition et part à la découverte de l’être humain. » Après quelques années de pratique générale, il oriente ses recherches en bactériologie et met au point un vaccin composé de bacilles intestinales; cela s’avère très aidant auprès des gens souffrant de maladies chroniques telles que l’arthrite, les rhumatismes, les migraines… Il va ensuite travailler au London Homeopathic Hospital, où il fait connaissance avec l’homéopathie de Hanneman. Il crée alors dans son laboratoire des dilutions constituées de ses vaccins qu’il nomme nosodes. Il obtient des résultats remarquables, mais il est déçu de constater qu’il n’arrive pas à traiter tous les gens et il pousse plus loin ses observations en intensifiant ses recherches sur l’aspect psychique de la maladie. Il avait déjà remarqué que la personnalité de l’individu prenait souvent plus d’importance que les symptômes physiques dans sa maladie; plus ses recherches avancent et plus il est évident pour lui que la maladie origine d’une consolidation d’attitudes qui se répercutent sur le corps et qu’elle survient lorsque la personnalité ne se laisse plus conduire par l’âme, donc, qu’il y a dysharmonie dans l’être. Il regroupe alors les façons d’être et de réagir des gens, les états émotionnels, qu’il rassemble en 7 groupes :

  • Les états de peur
  • Les états d’incertitude
  • Les états d’intérêt insuffisant dans les circonstances présentes
  • Les états de résignation et de désespoir
  • Les états de préoccupation du bien-être des autres
  • Les états d’extrasensibilité aux idées et aux influences
  • Les états de solitude.

Le Dr Bach pressent que c’est dans la nature qu’il doit chercher les remèdes qui ramèneront l’équilibre chez les êtres et c’est là qu’il y trouvera 38 essences ayant des caractéristiques bien précises. On retrouve, par exemple, plusieurs essences dans les états de peur, selon que le ressenti est une peur connue, de l’angoisse ou de la panique; il en est de même pour chaque groupe. Il existe aussi un remède secours (rescue remedy) qui est composé de 5 essences et qui est utilisé pour les états d’urgence (choc, panique, perte de connaissance, nouvelle bouleversante).

La force du système est sa capacité d’éveiller le potentiel de guérison inscrit en chacun, autant chez les adultes que chez les enfants et chez les animaux. Les essences ont une action essentielle sur la nature vibratoire de l’individu. Elles peuvent être comparées à un accordeur de piano face à une âme qui souhaite jouer sa propre symphonie sur le clavier d’un piano désaccordé. L’énergie harmonisée par les essences va attirer les circonstances pour aider la personne à comprendre ce qu’il y a encore à corriger. Cela apporte « une aide considérable sur le chemin de la transformation intérieure ». Les essences apportent une harmonisation des émotions, un équilibre, permettant à la personne de retrouver ses qualités premières, son identité propre.

Chaque état nécessite une essence précise et il est possible d’en mélanger plusieurs, sous formes de gouttes, qui peuvent être combinées aux médicaments allopathiques sans interférer et sans être dérangées par ces dernières. La durée de la prise varie d’une seule fois à plusieurs jours, semaines et même mois, selon qu’il s’agit d’un trouble ponctuel ou chronique. Quant au mode de préparation, il est demeuré le même, dans le respect de la pensée du fondateur qui recherchait avant tout l’efficacité dans la simplicité.

Les essences sont maintenant connues et répandues à travers le monde et sont utilisées chez toutes sortes de discipline (thérapeutes de médecine naturelle, médecins, chiropraticiens, psychiatres, psychologues, sages-femmes, pédiatres, etc.). De nombreux livres ont été écrits sur le sujet, d’abord par le Dr Bach, par ses assistants et aussi par des praticiens qui ont expérimenté les essences et qui ont adopté la même approche.

Voici, en terminant, une citation tirée du psychothérapeute Michel Kuc, dans son livre écrit en 1993, intitulé l’Autosabotage, où il recommande la prise des remèdes floraux du Dr Bach afin de « dénouer certains blocages psychologiques, accélérant ainsi le retour à une stabilité… ». Il ajoute ensuite : « le remède d’urgence (rescue Remedy) semble présenter un effet calmant et stabilisant dans les situations de stress extrême…, c’est un remède naturel et efficace dans les traitements de l’inversion psychologique (autosabotage) ». Voilà une belle conclusion qui confirme l’aide précieuse que nous transmettent ces essences que le Dr Bach appelait « les remèdes aux simples », nous permettant de traverser certains moments difficiles de façon plus harmonieuse.

Les huiles essentielles et les émotions

Les huiles essentielles ne sont pas que du parfum ou un arôme, ce sont des substances végétales qui contiennent des molécules biochimiques à la fois très actives et très odorantes. Paracelse, médecin chirurgien et alchimiste influent du 15e siècle, disait que l’huile essentielle était l’âme de la plante. Il mentionnait aussi qu’elles sont de véritables quintessences. Ces essences sont le cinquième élément issu d’un processus d’extraction de distillation et il a fallu avoir les éléments terre, eau, air et feu afin de créer cette huile essentielle, cette quintessence.

Les huiles essentielles sont des molécules chargées d’énergie de vie. Lorsqu’elles sont utilisées de la bonne façon, elles ont le pouvoir de guérison, le pouvoir de relaxer, de tonifier, de purifier, de désinfecter, mais aussi de soigner plusieurs infections, affections. Ces huiles qui sont gorgées de molécule aromatique odorante, lorsqu’elles sont respirées, elles ont aussi des pouvoirs thérapeutiques qui agissent à d’autres niveaux. Le sens de l’odorat est largement sous-estimé. Sans odeur, on ne pourrait pas distinguer le goût d’une pomme de celle d’un oignon. L’odorat, c’est 80 % de votre capacité à détecter une saveur.

L’odorat est directement lié à l’émotion. Lorsque vous inspirez un arôme, les molécules stimulent les récepteurs du nez, qui déclenchent des signaux électriques au système limbique et l’hypothalamus. Ce sont les parties anciennes du cerveau qui activent, contrôlent et intègrent une portion du système nerveux, le système endocrinien, et les nombreuses fonctions du corps, y compris la fréquence cardiaque, la respiration, la température, les niveaux de sucre dans le sang, le réveil, le sommeil, et l’excitation sexuelle. Ils sont aussi le siège de vos émotions les plus élémentaires telles que le plaisir, la colère, la tristesse et la peur.

Les huiles de par leur odeur peuvent harmoniser nos humeurs. Nous avons en chacun de nous notre « quantités d’odeurs émotionnelles » en relation avec notre histoire et notre culture. Elles nous accompagnent à chaque instant de notre vie. Il suffit de les trouver, elles sont une clef de notre harmonie.

UNE APPROCHE THÉRAPEUTIQUE DIFFÉRENTE

Connaître ses émotions pour mieux les gérer. Tout le monde éprouve des émotions. Toutefois, le degré d’émotivité varie d’un individu à l’autre.

Un trop-plein d’émotions négatives doit nous alerter, car nous pouvons développer certaines pathologies liées à ces émotions : fatigue, stress, angoisses, insomnies, manque d’appétit, envie de ne rien faire, dépression, ulcères… Être conscient de nos émotions négatives savoir les reconnaître, c’est une partie de la solution.

LES ÉMOTIONSHUILES ESSENTIELLES  
Agité – nerveuxAngélique archangélique (racine) avec, ou lavande vraie
Ambiance de joie et de détenteLitsée citronnée
AngoissesLavande vraie avec, ou orange feuille (petit grain)
Apaiser chocs, peurs et dépressionsCamomille noble avec, ou angélique archangélique (racine)
Apaiser culpabilitéPalmarosa avec, ou rose de Damas
Apaiser nervosité, régule rythme cardiaqueLavande vraie
ApathieBasilic exotique avec, ou épinette noire, cannelle Ceylan éc.
AphrodisiaquesCannelle Ceylan écorce (attention- irritant) avec, ou ylang-ylang
Atmosphère (manque)Cannelle Ceylan écorce (attention- irritant) avec orange zeste
Augmenter capacité de guérison des mainsHysope couchée
AnxiétéCamomille noble avec, ou lavande vraie
Bavardage mentalRavintsara avec, ou Basilic exotique
Canaliser ses idéesCyprès toujours vert
ChagrinMarjolaine à coquilles avec, ou nard de l’Himalaya
Choc émotionnelCamomille noble avec, ou nard de l’Himalaya
Choc nerveuxCamomille noble avec, ou Lavande vraie
ColèreCamomille noble avec, ou romarin verbénone
Communication (développer)Bois de santal
Contrôlent mal leurs émotionsSauge officinale avec, ou Laurier noble
Crée une ambiance de joie et de détenteLitsée citronnée avec, ou Cannelle Ceylan écorce (irritant)
CulpabilitéPalmarosa
Déstabilisé (se sentir souvent)Patchouli
Désir sexuel (manque)Bois de santal avec, ou Cannelle Cylan écore (attention- irritant)
Désir sexuel (obsession réduite)Marjolaine à coquille, Myrrhe, Sauge officinale
DeuilRose de Damasse avec, et pruche, ylang-ylang
DépressionNéroli
IndécisAngélique archangélique racine avec, ou laurier noble
HystérieLavande vraie avec, ou Camomille noble
impatience, irritabilitéCamomille noble avec, ou encens, lavande vraie
Intuition (développe)Basilic exotique
Manque de confiance en soiLaurier noble
Manque d’objectifCèdre de l’Atlas
Manquent de détachement, de reculNard de l’Himalaya avec, ou rose de Damasse, pruche
Nerveux, agitésAngélique archangélique avec lavande vraie, ravintsare
PeurNéroli avec, ou angélique archangélique racine
Peur de parler en publicLaurier noble
SéparationAngélique archangélique racine avec, ou géranium bourbon
SolitudeCèdre de l’Atlas avec, ou géranium bourbon
Spirituelles (réaliser)Encens
Stress permanentYlang-ylang avec basilic exotique et camomille noble
SurexcitationAngélique archangélique racine avec, ou marjolaine à coquilles
TristesseYlang-ylang avec, ou bois de santal
Trac – timiditéRavintsare avec, ou ylang-ylang
Trouble de la concentrationRavintsare avec, ou Romarin officinal verbénone
Mélanger le ou les huiles essentielles dans 4/5 d’huile végétale (au choix) – En mettre sur les mains et le respirer.

Références :

Philippe Mailhebiau, La nouvelle aromathérapie, édition jakin, 1994

Michel Turbide ; Aromathérapie : applications thérapeutiques, les huiles essentielles du Québec et du monde ; édition santé-arôme, 2010

Michel Turbide ; l’Aromathérapie selon votre caractère ; édition santé-arôme ; 2011

L’aromathérapie énergétique, Guérir avec l’âme des plantes; Lydia Bosson & Guénolée Dietz; édition Amyris; 2004

MISE EN GARDE

La présentation de ces informations dans ce cahier n’est pas basée sur des recherches scientifiques. Ces informations découlent de référence d’auteurs. Les huiles essentielles ne sont ni une drogue ni une substance psychotrope.

Les saveurs des fleurs comestibles, vous connaissez?

Saviez-vous que manger des fleurs remonte à des milliers d’années?

Diverses cultures ont incorporé des fleurs dans leur alimentation traditionnelle. Les plats orientaux étaient apprêtés avec des boutons d’hémérocalles, et les Romains cuisinaient avec la guimauve et la violette. Les peuples italiens et hispaniques nous ont transmis l’idée de farcir les fleurs de courges. L’Inde et la Méditerranée, avec leurs multiples desserts à l’eau de rose ou d’oranger, font l’unanimité.

Se rendant à cette évidence, on peut se demander pourquoi on a ajouté des fleurs dans les recettes. C’est pour y ajouter leurs goûts, senteurs, couleurs et essences vibratoires. La capucine a une saveur merveilleusement poivrée, semblable à celle du cresson, et nous pouvons remplacer les câpres par les boutons floraux des capu­cines. La bourrache a le goût du concombre, et les violettes et les œillets ont un goût de thé des bois. La rose trémière, le calendula et les fleurs de lavande donnent une saveur parfumée aux rouleaux printaniers et aux desserts.

Oui, ces fleurs garnissent mes livres de recettes, et mon jardin est parsemé d’une quarantaine de variétés de fleurs. Dès que le tapis de neige fond, voilà que pointent les fameux crocus, ce safran aux couleurs de Pâques. Les phlox printaniers et les pensées garnissent bien mes soupes, « wraps », salades et gâteaux. Les hémérocalles de diverses teintes envahissent mes plates-bandes au cœur de l’été. Si vous n’avez pas déjà goûté aux lys d’un jour farcis de fromage­ de chèvre et de basilic frais, je vous les recommande fortement. N’oublions pas l’abondance de mes phlox multicolores ainsi que de mes géraniums, impatientes, bégonias et capucines rampantes qui se récoltent sous forme de sucre et de sel aux fleurs!

Ne consommez jamais une fleur qui vous est inconnue ou qui vient de chez votre fleuriste! Le goût ou la couleur n’est pas un critère permettant de déterminer si une fleur est comestible; faites attention de bien connaître vos fleurs, car elles peuvent être aussi dangereuses et toxiques que des champignons.

Les fleurs comestibles créent des mets pour fins gourmets; leurs saveurs se marient bien avec vos recettes créatives. Avez-vous déjà goûté à la liqueur de roses sauvages? C’est un petit secret que je partagerai lors de mes ateliers sur les fleurs comestibles.

alimentation

Le sapin baumier (Abies balsamea)

Cet arbre est appelé « arbre de Noël »; il est choisi parmi les arbres de notre forêt pour égayer nos maisons au temps des Fêtes. Cet arbre, mais aussi son odeur, amènent la joie dans nos demeures.

Les Amérindiens utilisaient son arôme pour susciter un sentiment de bonheur tranquille. Cette odeur douce et fruitée provenant des essences aromatiques est fort agréable. Si on la met en diffusion à l’aide d’un diffuseur électrique, les effluves et leurs effets thérapeutiques sont amplifiés. Sentir les arômes provenant de la diffusion aérienne, c’est comme si on était dans une forêt de sapins. De plus, c’est une huile essentielle qui aseptise l’air. Très utile lors des rencontres familiales.

Les propriétés de cette huile sont tonifiantes et antiseptiques, notamment contre les affections respiratoires et la toux. La Commission E1 a approuvé l’usage de l’huile essentielle pour traiter les infections et les inflammations des voies respiratoires et pour soulager les douleurs rhumatismales et névralgiques.

Maux de l’hiver
Cette huile est fort utile pour soigner les maux de l’hiver, comme la grippe, la sinusite, la bronchite et, si elle est associée à l’eucalyptus radiata, le mélange devient plus efficace. Ce mélange fluidifie les sécrétions respiratoires et a un effet antiviral. Attention, toujours utiliser les huiles essentielles avec de l’huile végétale.

La fatigue (normale)
Durant l’hiver, la lumière du soleil est à son minimum; cela peut affecter notre énergie. Pour éliminer la fatigue, il suffit de mas­ser le bas du dos, le plexus solaire, la région du cœur et les pieds avec de l’huile essentielle de sapin baumier diluée dans de l’huile d’olive. Aussitôt l’huile appliquée, on retrouve son énergie.

Cette merveilleuse huile essentielle de chez nous est un incontournable durant la saison de l’hiver. Cette huile prend soin de nous, elle allège les rigueurs de l’hiver.
________________________
1La commission E a été établie par le gouvernement allemand. des spécialistes exceptionnels, reconnus en médecine, en pharmacologie, en toxicologie, en pharmacie et en phytothérapie, ont évalué les plantes en se basant sur des analyses chimiques, des études expérimentales, pharmacologiques et toxicologiques, ainsi que des recherches cliniques et épidémiologiques.

VERSION TEXTE DE L’IMAGE CI-DESSUS :

Suggestion pour soigner un rhume (pour adultes)
10 gouttes : Sapin baumier
10 gouttes : Eucalyptus radiata
Massage : Appliquer sur le dos, le thorax, les bras, les jambes
40 % du mélange d’huiles essentielles et 60 % d’huile végétale

Suggestion pour réduire une fatigue normale (pour adultes)
20 gouttes huile essentielle de sapin baumier
4 gouttes huile essentielle de cannelle cassia
Attention, très dermo­caustique si utilisée pure
Massage : Appliquer le mélange sur le bas du dos, la région du cœur et du plexus solaire
30 % d’huile essentielle et 70 % d’huile végétale

Bain tonique (pour adultes)
20 gouttes d’huile de sapin baumier
3 gouttes d’huile de cannelle cassia
Attention, très dermocaustique si utilisée pure
1 cuillère à thé de savon liquide
¼ de cuillère à thé d’huile végétale
Mélanger tous les ingrédients dans un verre en y ajoutant un peu d’eau. Verser le tout dans un bain chaud.

Pour en connaître davantage
Le livre de référence : L’Aromathérapie : huiles essentielles du Québec et du monde, applications thérapeutiques, Édition Santé-Arôme

Diffuser des huiles essentielles
Aseptiser l’air et créer une ambiance de joie
• 10 gouttes d’huile de sapin baumier
• 5 gouttes d’huile d’eucalyptus radiata
• 3 gouttes d’huile de cannelle cassia
Ajouter les huiles essentielles dans un nébuliseur électrique. La cannelle ajoute une dimension de joie. De plus, cette huile est très antiseptique.

La médecine vibratoire

Merci à Pacific Essences pour l’autorisation de publication.

Qu’est qu’une Essence?

Historique :

Pacific Essences® a été fondé en 1983 pour explorer le potentiel curatif des plantes sauvages de la côte ouest du continent américain. En 1985, nous avons introduit les essences de la mer – une première mondiale et une première dans la pharmacopée de la médecine vibratoire.

Pacific Essences® sont des remèdes vibratoires fait à base de plantes, d’organismes marins et de minéraux. Les essences retiennent la subtile empreinte de leur source qui permet d’agir sur notre système énergétique pour le maintien de l’équilibre de notre vie. Elles peuvent avoir un effet sur tous les plans : physique, émotionnel, mental, et spirituel. Elles facilitent l’harmonie et l’équilibre.

Une essence, par définition et par sa nature, contient la valeur intrinsèque de quelque chose. C’est donc dans son être sa façon d’être reconnu comme individuel et unique dans l’univers. On peut aussi l’appeler vibration. Tout élément physique en a une ainsi qu’une structure et une apparence physique. L’organisme humain lui aussi manifeste une vibration qui sera différente en temps de stress qu’en état de décontraction.

En état de mal-être, notre vibration est affectée de manière significative. Les essences restaurent l’harmonie dans notre mode vibratoire et sont donc un outil précieux pour ceux qui se sentent impliqués dans la guérison et la transformation de soi. Ces essences fonctionnent sur nos facultés conscientes et inconscientes et permettent des réponses individuelles à chaque situation.

Les bénéfices que nous retirons en utilisant les essences sont à la fois mentaux, émotionnels, spirituels et physiques. Dr. Edward Bach, un homé­opathe et physicien britanni­que, a été le premier à introduire les remèdes des fleurs dans la médecine occidentale. Il a découvert que nos modes mentaux et émotionnels qui accompagnent une maladie physique sont des indicateurs importants pour les causes sous-jacentes de cette maladie, et qu’en adressant ces problèmes grâce aux essences de fleur il pouvait avoir un effet positif sur la guérison. Il en est venu à croire que la cristallisation des modes mentaux et émotionnels étaient la première phase d’autre forme de manifestation d’une maladie, d’un mal-être.

Une essence est l’empreinte énergétique de la force vitale d’une plante, d’un organisme marin, d’une gemme ou d’un minéral. La substance porteuse est l’eau, le solvant universel, qui est combinée en proportion adéquate à du brandy agissant comme préservatif.

Bien que toutes les essences tendent à toutes se ressembler et à avoir le même goût, elles ont toutes des moyens différents d’interagir avec le corps, le mental, les émotions et l’esprit humain.

La thérapie par les essences est basée sur deux principes :

1. Le corps humain a une habilité naturelle à se guérir par lui-même.
2. Les essences peuvent activer se processus naturel.

Le vrai bénéfice de l’utilisation des essences est de soutenir le processus de développement personnel dans le processus de réalisation de soi et de complétude. En harmonisant en douceur notre mental, nos émotions, notre physique et notre esprit, de nouvelles façons de répondre aux défis de la vie sont maintenant disponibles.

Une essence ne peut pas faire de mal. Si une énergie n’est pas nécessaire, nous ne pouvons pas l’absorber. En devenant de plus en plus conscient de notre individualité et de son mode de fonctionnement, il devient facile de choisir un remède pour une situation particulière, basé seulement sur une des corré­lations disponibles sur ce site. Il est aussi possible de choisir un remède intuitivement, ou avec un pendule, or encore grâce à d’autres méthodes sensorielles. Dans certaines circonstances, un remède nous vient à l’esprit et donne une confirmation de plus à la cause d’un problème sous-jacent.

Les essences sont des outils puissants dans le domaine de la médecine complémentaire. Elles peuvent être utilisées par tout un chacun ou par des praticiens pour promouvoir la guérison de la personne dans son entier.