Le spa ionique détoxifiant : à quoi ça sert?

L’énergie de vie au service de notre santé et de notre vitalité!
Le bain ionisant reproduit artificiellement certains aspects bénéfiques naturels généralement obtenus en marchant dans la rosée du matin, à proximité d’une chute d’eau, en montagne ou au bord de la mer. Ce sentiment de légèreté, de bien-être et de paix provient de l’assimilation par la peau et par les poumons de milliards de molécules d’eau ionisée.

Le principe du bain aux ions négatifs est basé sur l’iontophorèse, une méthode curative approuvée en 1970 par la FDA (Food and Drug Administration) des États-Unis. Iontophorèse est le nom scientifique désignant un traitement utilisant un faible courant électrique pour stimuler le corps. Sur leur passage, les ions négatifs neutralisent les déchets toxiques stressants et acidifiants qui ont une charge positive (cations) en leur donnant un électron (principe antioxydant). Dès que l’organisme est en mesure d’éliminer plus facilement ses déchets métaboliques et d’absorber les nutriments essentiels, les bienfaits régénérateurs qui en découlent sont nombreux.

Effets bénéfiques du traitement aux ions négatifs :
Élimine l’acidité (effet antioxydant puissant) — Soulage la douleur (arth­rite, rhumatisme, fibromyalgie, dos, muscles) – Réduit le stress physique, mental et émotionnel — Améliore la qualité du sommeil et l’humeur – Améliore le bien-être général – Stimule le métabolisme – Réduit l’inflammation et la rétention d’eau – Renforce les défenses immunitaires – Fait diminuer l’asthme, les sinusi­tes et les allergies – Excellent pour les cas de diabète – Facilite la circulation sanguine – Stimule les réseaux énergétiques (méridiens) – Améliore les capacités cérébrales (mémoire) – Soulage les maux de tête – Améliore le processus de la digestion et de l’excrétion – Facilite le drainage du système lymphatique – Soulage les symptômes de la ménopause – Soulage le psoriasis, l’eczéma, le zona et l’urticaire – Améliore l’assimilation du précieux oxygène et de l’eau — Inactive certains champignons, parasites et levures.

Le spa ionique est recommandé pour tout déséquilibre de la santé et de la vitalité. Malgré sa simplicité et tous ses bienfaits, il ne convient pas à tous : certaines précautions et contre-indications s’appliquent.

Pourquoi l’eau change-t-elle de couleur?
Les résidus agglomérés et les couleurs observées sont en majeure partie (plus de 75 %) créés par le générateur d’ions négatifs, lesquels interagissent avec les minéraux natu­rels de l’eau et le sel de mer ajouté pour augmenter la conductivité électrique. Il y aurait un peu moins de 25 % de tous les déchets présents dans l’eau qui seraient d’origine organique. Effectivement, le but premier de cette technologie est de transférer de précieux ions négatifs à l’organisme, non pas de « purger » les toxines du corps par les pores de la peau. La couleur de l’eau n’a donc pas de signification précise et elle peut être variable.

À quelle fréquence doit-on recevoir des traitements?
Selon les besoins. Une pause de 2-3 journées complètes entre les séances est cependant recommandée pour donner au corps le temps de retrouver son équilibre énergétique.

On parle de cure de détoxification aux ions négatifs lorsqu’on suit la recommandation de faire une série d’environ 12 séances, à raison de 1 ou 2 séances par semaine. Très utilisée pour traiter des problèmes chroniques ou simplement à titre préventif et à des fins de préservation de la santé, cette cure permettra à l’organisme d’éliminer ses déchets métaboliques plus efficacement, amenant un nouvel équilibre. On suggère de répéter cette cure au besoin, quelques fois par année. Évidemment, une bonne hygiène de vie et une alimentation saine sont également recommandées pour optimiser les résultats et le bien-être général.

Référence : http://ecodetox.ca

Le pouvoir bénéfique des ions négatifs

L’atmosphère contient des ions, c’est-à-dire de fines particules électrisées; les unes sont chargées d’électricité positive, les autres d’électricité négative. On serait porté à croire que les ions positifs sont positifs et que les ions négatifs sont négatifs. N’en croyez rien, le terme est trompeur! Les ions négatifs sont positifs; ils nous sont très positifs.

Les ions négatifs chargés d’oxygène sont indispensables à notre bien-être et ils améliorent notre qualité de vie en maintenant des niveaux élevés d’énergie et un état d’esprit positif. Aussi, ils permettent d’améliorer les situations d’anxiété, de stress, de perte de concentration et de mémoire.

Quant aux ions positifs, ils détruisent les ions négatifs, sont nocifs, et sont issus principalement de la pollution et des champs électromagnétiques qui nous intoxiquent.

D’ailleurs, certaines circonstances favorisent la production d’ions positifs : la pollution, le temps orageux jusqu’à ce que l’orage éclate, l’usage d’appareils électriques, les ordinateurs et imprimantes, l’éclairage fluorescent, les lignes à haute tension, le WiFi, l’air conditionné, les frottements de tissus synthétiques, la pleine lune, pour n’en nommer que quelques-unes.

Yves Guin, ingénieur en électroni­que physique, nous apprend que les écrans de nos téléviseurs et ordinateurs envoient des ions positifs en très grande quantité; on mesure 5 000 à 10 000 ions positifs/cm3, à un mètre de l’écran.

Ions négatifs, où faire le plein?
Au pied d’une cascade : 50 000 ions négatifs/cm3; en montagne et en moyenne altitude : 8 000; au bord de la mer : 4 000; en forêt : 3 000; après un orage : 2 000 à 5 000; lors d’une promenade à la campagne : 1 200.

Par comparaison, et de façon appro­ximative, cette concentration chute drastiquement à + ou – 200 ions négatifs par cm3 en ville, 150 à 200 à l’intérieur de nos logements, 100 à 150 dans une chambre à cou­cher non aérée pendant la nuit, 50 dans un bureau fermé, au travail, et 15 dans une voiture. Cette baisse de concentration d’ions négatifs entraîne fatigue, manque de con­cen­tration, irritabilité, somnolence, migraines…

« L’idéal serait qu’il y ait par cm3 au minimum 1 500 à 2 000 ions négatifs, et moins d’ions positifs », explique le Dr Hervé Robert, médecin nutritionniste.

Puisqu’en général nous passons beaucoup plus de temps à l’intérieur qu’à l’extérieur, nous sommes « sous-alimentés » en ions négatifs. Une solution s’offre à nous pour enrichir l’air de nos bureaux de travail et de nos maisons : un ioniseur. C’est un appareil qui recharge l’air en ions négatifs et rend donc l’air plus sain. Un ionisateur ne produit pas d’ions à proprement parler, mais propulse des électrons vers l’oxygène contenu dans l’air, lequel se fait transformer en ions négatifs.

Les ions négativement chargés s’attachent aux contaminants et allergènes, lesquels sont positivement chargés. Les particules formées deviennent trop lourdes pour rester dans l’air et tombent au sol, hors de l’air que nous respirons.

« Les lampes de cristaux de sel de l’Himalaya ont la propriété de générer des ions négatifs et d’assainir l’air », écrit Jacques Largeaud. Géobiologue, dans son livre : Géobiologie de l’habitat et géobiologie sacré.

En terminant, sachez qu’une bonne façon d’obtenir une dose d’ions négatifs au quotidien, c’est de prendre une douche!