La voix, un phénomène surtout affectif?

De tout temps, la voix accompagne les rituels des différentes cultures et régions du globe : chant grégorien, mantras, chants de guérison des chamans, yoga, prières, etc. Rien de surprenant… la voix est un phénomène si naturel! L’homme semble avoir su d’instinct qu’elle le relie à son âme et au divin. Mais qu’en est-il du fait que la voix soit un phénomène surtout affectif?

Imaginez une roche qu’on jette à l’eau. Vous voyez des cercles concentriques qui s’étalent jusqu’à disparaître.

Le son est une onde vibratoire qui résonne et s’amplifie selon des lois similaires. Son destin est de se propager dans l’espace et de s’épanouir. Avec un peu d’attention, on peut entendre si la voix se diffuse librement ou si elle reste étouffée.

Bien qu’elle soit une réalité volatile, intangible, notre voix n’est pas déconnectée de ce que nous sommes, de ce que nous portons en nous comme expériences de vie. Comment faire pour être à l’aise lorsque je lui parle? Pourquoi ma voix est-elle coincée dans ma gorge quand je chante plus fort? Comment faire pour aimer ma voix? Nos émotions, ce que nous ressentons dans notre corps – ou ce que nous ne ressentons pas – a un lien intime avec la nature et la qualité de notre voix.

La voix ouvre sur le monde de l’émotion et de la relation
Toute personne qui parle, ou chante, peut se retrouver confrontée à des questions semblables puisque parler ou chanter nous place dans un contexte où nous avons à nous « produire devant », à révéler quelque chose de nous. Ce faisant, toutes sortes de sensations et d’émotions se réveillent en présence de l’autre personne. La gêne, la pudeur peuvent représenter un frein important. N’est-il pas plus facile de chanter seul dans son bain? Et le corps se souvient, en deçà de la cons­cience, d’interdits ou de semonces du genre : « Baisse le ton! », « Cesse de crier! », « Pas si fort! » Dans ce contexte, le phénomène qui se produit est davantage d’ordre relationnel. La voix est « gardée » à l’intérieur, retenue, la semonce toujours vivante, inscrite dans le matériau corporel et dans l’inconscient.

Pour différentes raisons, il s’avère que le corps s’organise – avec le concours des muscles, tendons et compagnie – pour retenir le son, inhiber l’expression et, ultimement, enfermer l’individu dans une solitude parfois difficile à supporter et génératrice de maux divers.

Tout en étant un instrument musical et de communication qui peut se travailler, se peaufiner, la voix est fondamentallement relationnelle.

Et quelle aventure que d’explorer ses fondements, son assise (le souffle) et sa résonnance! Partir à la décou­verte de l’univers intérieur qui s’est construit en interaction avec l’environnement de l’enfance, c’est reprendre possession de soi, de ses moyens, de son héritage. Ce qui était enfoui dans l’oubli renaît, se met à vivre dans le cadre d’une relation. Pour certains, chanter délie la langue, met des mots dans la bouche pour la première fois, « débloque » le canal d’expression.

Au moyen du dialogue et du par­tage, les sensations et émotions s’intègrent comme points de repère. La détente que procure un souffle profondément ancré dans l’être est aussi émotionnelle que psychique. Une place se fait dans le corps et se répercute dans le rapport entretenu avec autrui et avec le monde. De plus, acquérir cette capacité d’intériorisation et d’expression mène sur le chemin de ce qu’est réellement l’intimité tant recherchée.

L’esprit de Walt Disney

Il était une fois, dans le monde merveilleux de Disney, un homme prénommé Walt. Il avait une imagination fertile… du moins, c’est ce qu’on croyait. Mais en réalité, Walt était le dépositaire de connaissances mystiques. Pour lui, tout comme le brouillard qui se dissipe et laisse apparaître un paysage fantastique, le voile de l’oubli qui recouvrait les grandes vérités de ce monde s’était levé, lui révélant ainsi les Secrets de l’Univers.

Vois-tu, Walt avait découvert tout un monde à l’intérieur de lui. Un monde où se côtoyaient les dieux, les dées­ses, les anges, les fées, les licornes, les dragons, les sirènes et bien d’autres personnages mythiques. Dans cet Univers, tout était magique.

Lorsqu’il comprit qu’il pouvait interagir avec ces merveilleuses créatures, il décida de les questionner afin de comprendre comment elles pouvaient exister à l’intérieur de lui; d’où provenaient leurs pouvoirs et comment elles les utilisaient. Il voulait aussi savoir comment elles créaient et transformaient leur vie aussi facilement.

Walt entreprit donc un autre voyage dans son Univers intérieur, en quête de réponses. Gustave, un dragon des mondes intérieurs et aussi un très grand sage, vint à sa rencontre.

Bonjour Walt, dit-il, je suis Gustave. Je suis ici pour t’apporter les répon­ses que tu cherches.

L’entourant d’une énergie bienveillante, il poursuivit : « il n’existe qu’une seule grande puissance dans tous les mondes. Nous la nommons l’Esprit universel. L’Esprit est à l’origine de toutes les créations. Il importe que tu saches Walt, que tu as toi aussi, été conçu par cette même puissance. Tu possèdes de très grands pouvoirs. Si je me présente à toi aujourd’hui, c’est parce que tu dois prendre conscience des pouvoirs qui t’habitent, les reconnaître et ainsi découvrir les grands Secrets de l’Univers. En retour, nous te demandons simplement de transmettre à ton tour toutes ces connaissances. Acceptes-tu cette mission?

Walt hocha simplement la tête, un peu abasourdi par ces révélations.

Gustave poursuivit : Le monde dans lequel nous sommes en ce moment, que tu appelles ton Univers intérieur, est en réalité la résidence permanente de l’Esprit. C’est en utilisant ton imagination comme tu le fais maintenant pour y venir, que tu accompliras des miracles; que tu transformeras ta vie.

Tous les êtres conçus par l’Esprit possèdent les mêmes pouvoirs que l’Esprit, mais à un degré différent. L’Esprit étant créateur, tu es donc créateur toi aussi. Ici, tout est possible, Walt. Sache que tout ce que tu peux imaginer dans ce monde se manifestera ensuite dans ta réalité physique comme par magie. Tu peux choisir les circonstances et les expériences que tu veux vivre et les créer. Souviens-toi que si tu peux concevoir sur ton écran intérieur l’objet de ton désir, alors tu lui donneras vie dans ta réalité terrestre.

Voici la marche à suivre pour garantir chaque fois ta réussite : tu dois tout d’abord posséder un désir ardent et avoir l’intention de le manifester. Ensuite, entre dans le silence de ton Univers intérieur et imagine ton désir prendre vie. Souviens-toi qu’ici tout est possible, mais tu dois absolument croire sans l’ombre d’un doute que ton désir se manifestera dans ta réalité physique; ceci doit être une certitude pour toi. Finalement sois à l’écoute, car l’Esprit t’enverra les directives à suivre pour manifester ton désir, et lorsque celui-ci sera, alors remercie. Sois reconnaissant.

Voilà l’un des plus grands Secrets de l’Univers, Walt. Je dois quitter maintenant, mais n’hésite pas à revenir me rencontrer si tu as d’autres questions. J’oubliais, sois à l’écoute de ton cœur. J’aurai d’autres messages à te transmettre. Tu le sauras, car tu ressentiras un besoin intense d’entrer à l’intérieur de toi. À bientôt, cher Walt.

Ainsi naquit le monde merveilleux de Walt Disney dans lequel Walt nous révèle les Secrets de l’Univers à travers des histoires et des contes.

Fiction ou réalité? À toi de décider, mais souviens-toi que ton imagination est ta baguette magique et que la magie est en toi!