Comment rendre une communauté plus écologique

Participez-vous à l’organisation d’une activité communautaire?
• Fête de quartier;
• Souper bénéfice;
• BBQ ou épluchette dans une école;
• Assemblée générale d’une association;
• Ou party de bureau.

Voici quelques conseils simples et économiques pour transformer votre prochaine activité afin qu’elle soit plus écoresponsable.

ÉCOSOLUTIONS SIMPLES
1. Utilisez les bacs à récupération
Toutes les salles communautaires et tous les établissements commerciaux possèdent au moins un bac à récupération. Signifiez au responsable des lieux, votre intention d’utiliser le bac. Pas de bac à récupération? Les sacs en plastique de recyclage feront l’affaire. Fixez un sac au bout de chaque table et apposez-y une affichette qui précise « recyclage seulement ». Ou transformez des poubelles en bacs à récupération en utilisant les sacs en plastique de recyclage et apposez-y une affichette pour éviter toute ambiguïté.

2. Pas besoin de bacs à compostage pour collecter le compost
Achetez simplement des sacs à compostage en papier brun. Ouvrez un sac et placez-le à côté de chaque poubelle et de chaque bac à récupération. Apposez une affichette qui précise « compost seulement ». Vous pouvez même y énumérer les matières compostables (assiettes, serviettes de table, etc.).

3. Qui viendra chercher la récupération et le compostage après l’activité?
Solution simple en mode communautaire : chaque membre du comité organisateur ramène à la maison un sac de recyclage et un sac de compostage qu’il mettra dans ses propres bacs.

Vous avez peur que les sacs salissent votre voiture? Déposez les sacs pleins dans un sac poubelle ou à recyclage que vous enlèverez avant de les mettre dans vos bacs à la maison.

4. Demandez à un ou deux traiteurs le prix de location de la vaisselle lavable
Vous pourriez être surpris du coût avantageux d’une telle option pour servir les repas dans de vrais couverts… que le traiteur lavera. Cela vous évitera d’acheter de la vaisselle à usage unique et de gérer les déchets, tout en proposant une activité qui en produit très peu.

5. Remplacez la styromousse et le plastique no 6
En Outaouais, le centre de tri des matières recyclables, Tricentris, n’accepte pas les verres, assiettes et contenants en styromousse et en plastique rigide no 6. Ces matières sont donc automatiquement des déchets qui doivent être enfouis.

Voici des solutions de remplacement de la styromousse et du plastique no 6 :

Assiettes, bols et verres en carton non ciré (p. ex., marque Royal Chinet fabriquée au Canada). Les assiettes sont recyclables si elles ne sont pas souillées ou, mieux encore, elles sont entièrement compostables peu importe leur état.

Assiettes, bols et contenants fermés en bagasse. La bagasse est une fibre qui ressemble au carton, mais qui provient des résidus fibreux de la canne à sucre. Les produits viennent d’Amérique du Sud ou d’Asie. Les couverts en bagasse sont entièrement compostables ou recyclables s’ils ne sont pas souillés.

6. Verres en plastique no 1 ou no 5 : entièrement recyclables, des amis des bacs à récupération

Toutefois, ces matières écologiques coûtent-elles plus cher?

Le truc : n’achetez pas vos assiettes et verres à l’épicerie en paquets de 25 unités. Achetez-les plutôt en grandes quantités chez un fournisseur spécialisé (p. ex., Boudreault Ltée, ouvert au public). Dans le cas d’achats en gros, nos analyses démontrent qu’une assiette en carton coûte 0,08 $ de plus par personne comparativement à une assiette en styromousse. Les couverts enbagasse coûtent 0,05 $ de plus que la styromousse.

Si vous augmentez votre prix d’entrée de seulement 1 $ par personne, vos coûts de couverts écologiques sont entièrement réglés. Pour les activités gratuites, vous pouvez trouver un commanditaire ayant la fibre écologique pour financer la différence de coût entre une activité « toute styromousse » et une activité « vaisselle compostable ».

Pour de plus amples renseignements, Enviro Éduc-Action au 819-205-1082, poste 201.

Partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

autres articles intéressants

Carole Verdon

Qu’est-ce que la santé globale?

Qu’est-ce que la santé globale? C’est une approche globale de la personne, considérée dans différentes sphères de sa vie : physique, énergétique, mentale, émotionnelle, spirituelle, sociale et environnementale.

Sylvain Lefebvre

TDAH et jeux électroniques

On me demande souvent, à titre de clinicien intervenant auprès d’enfants qui doivent vivre avec le TDAH, si les jeux électroniques ont un impact sur le développement du cerveau de l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *