Le coin du livre

J’arrête de subir mon passé
par Céline Tadiotto | Éditions Eyrolles, 2018

Inconsciemment, nous portons tous un bagage transgénérationnel, c’est-à-dire des croyances, des rêves fantômes, des désirs enfouis ou des blocages, issus de nos ancêtres. En d’autres mots, cela signifie que nous réagissons parfois face à une situation, sans le savoir, à cause d’un non-dit familial. Céline Tadiotto, infirmière et conférencière diplômée du Collège de médecines douces du Québec, s’est formée à la psychanalyse transgénérationnelle et au chamanisme urbain auprès de Dider Dumas. Elle présente une méthode en 21 étapes pour nous guider dans l’exploration de ces blocages et secrets de famille. Le but est d’arrêter de fuir notre héritage biologique et de faire comme si nos anciens n’avaient pas laissé de traces pour enfin nous guérir de ces répétitions d’événements du passé. Lire cet ouvrage est un véritable bonheur sur tous les plans, que ce soit par la simplicité de ses explications, son ton humoristique, son approche humaniste ou par cette transformation qui nous permet de nous façonner des racines saines et positives.

Connaissez-vous et avancez
par Ian Renaud | Éditions Ian Renaud, 2017

En se basant sur une approche de la gestion de projet, Ian Renaud propose une méthode pour vaincre la procrastination et atteindre une fois pour toutes nos objectifs. Cette réédition de Cessez de tourner en rond, publiée en 2008, aborde des sujets comme le changement, les valeurs, l’estime de soi, la formulation d’objectifs et la cohérence interne. À l’aide de quelques exercices qui nous aident à mieux nous connaître, nous progressons dans les étapes et arrivons à comprendre les raisons qui nous poussent à tout remettre à plus tard, pour enfin surmonter la procrastination.

L’effet bicyclette
par Juan Carlos Kreimer | Le Dauphin Blanc, 2018

Méditer tout en pédalant. L’idée est alléchante, surtout pour ceux qui s’adonnent au cyclisme, et ils sont nombreux dans la région de l’Outaouais. En fait, l’auteur et éditeur argentin Juan Carlos Kreimer propose l’idée que le vélo n’est pas seulement une façon de se déplacer d’un point à un autre de la ville ou de faire de l’exercice. En fait, pédaler serait plutôt une façon de ressentir une forme de bien-être et un état de paix similaires à ce que nous procure la pratique de la méditation. Ce serait grâce au mouvement des jambes, à notre attention portée sur la route ainsi qu’à notre souffle qui trouverait son propre rythme que nous atteindrions ce lâcher-prise et ce que la philosophie zen appelle la « pleine conscience ». L’ouvrage fait justement penser à un petit traité du zen, ponctué de souvenirs de l’auteur au sujet de la bicyclette, d’histoires de découvertes et de maintes réflexions. Une belle trouvaille chez Dauphin Blanc.

Partez à la conquête de votre voix
par Jocelyne Z’Graggen | Jouvence Éditions, 2018

La chanson nous accompagne de bien des façons : une mélodie enjouée au matin au réveil, un ver d’oreille qui ne veut plus s’en aller, une berceuse pour nos enfants avant d’aller au lit. En fait, rares sont ceux qui ne chantent pas, même faux. Ici, Jocelyne Z’Graggen, cantatrice et professeure de chant, nous livre un premier ouvrage qui s’adresse justement à ceux qui sont curieux d’en savoir plus sur ce que la voix peut aider à accomplir sur le chemin de l’harmonisation et de l’épanouissement personnel. Ainsi, apprendre à chanter serait un peu comme se donner la chance de retrouver à nouveau son centre et son essence. Comme le mentionne si bien l’auteure, « la voix, en traversant le corps, nous transforme, même à notre insu. Elle nous façonne, nous met en contact avec notre vraie nature, nous amène à ne plus tricher avec ce que nous sommes. Elle nous confronte à nos silences, puis libère l’enfant, l’homme, la femme en nous qui a perdu sa joie de vivre et le guide vers le chemin du mieux être. » Un plaisir à découvrir!

Partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

autres articles intéressants

Rosy Porrovecchio

Que doit-on apprendre de la souffrance?

Toutes les voies spirituelles enseignent que la nature de l’ÊTRE toujours en paix est pure joie. « La paix se caractérise par la joie (UCEM). » L’Esprit, source vitale, est Amour.

Odile Geinoz

Être bien avec soi pour être bien avec les autres

Dans les défis rencontrés dans notre société, ce qui pose problème, c’est souvent la relation avec l’autre. Comment se sentir en harmonie dans sa relation avec les autres alors que leurs propos ou leur histoire nous perturbent?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *