La nouvelle civilisation de l’ère du Verseau

L’ère du Verseau consistera en une nouvelle forme de civilisation qui n’a quasiment aucun point commun avec celle que nous connaissons actuellement. En voici quelques indications, non exhaustives, issues de mes recherches et de mes perceptions lors de séances de méditation. 

L’ère du Verseau fonctionnera très différemment de la nôtre, dans le sens où il n’existera plus ni race ni peuple. Les gens vivront ensemble, regroupés par affinités de famille spirituelle. Et dans tous les domai­nes, il y aura « collaboration », comme si deux civilisations étaient jumelées, unies : celle des êtres humains et celle des Anges. 

Les êtres humains vivront dans la fraternité. Aujourd’hui, force est de constater que nous en sommes loin. Nous développons plutôt l’individualité et, par conséquent, l’individualisme (qui en est la déviance, néanmoins nécessaire jusqu’à un certain point). Tant que nous ne nous connaissons pas assez, que nous ne savons pas ce que nous avons à faire sur la Terre et que nous ne nous engageons pas vraiment dans certaines missions où nous portons complètement ce que nous avons à faire, nous ne pouvons aller vers la fraternité.

Un groupe composé de personnes qui savent vraiment qui elles sont et ce qu’elles ont à faire sur Terre forme véritablement un « groupe fraternel ». Mais, pour en arriver là, il faut d’abord travailler sur soi afin d’apprendre à se connaître. De fait, pour faire partie d’un groupe de manière juste, il faut savoir ce que l’on a à donner, car un vrai groupe se fonde sur le partage de dons entre tous ses membres. La complémentarité ainsi obtenue empêchera toute compétition. 

Les entreprises n’auront rien à voir avec celles d’aujourd’hui, et le travail sera également totalement différent. En fait, dans une entreprise du futur, les êtres humains et les Anges travailleront, fabriqueront et créeront ensemble. Notre plus proche colla­borateur pourra très bien être un Ange. L’objectif sera fixé ensemble et sera atteint ensemble. Cela peut sembler fou, mais ce sera une réalité.

La nature sera très importante dans cette future civilisation. Actuellement, l’être humain, ou le scientifique qui travaille dans la nature, croit que la nature n’est qu’une « mécanique », donc il l’asservit.

Or, la nature n’est pas une chose : elle est constituée d’une multitude d’êtres vivants visibles et d’êtres vivants invisibles. Ainsi, lorsque l’être humain l’asservit, il fait en sorte que des milliards d’êtres vivants deviennent ses esclaves, sans même qu’il ne s’en rende compte…

À l’ère du Verseau, ce ne sera plus le cas : les humains travailleront en collaboration avec les Anges, ainsi que les êtres de la nature, qu’ils entendront et verront. Plutôt que de les asservir et de les réduire à l’esclavage inconsciemment, ils leur demande­ront conseil (comment s’occuper de certaines plantes, par exemple). Ils collaboreront vraiment avec eux, dans une totale entraide, ce qui permettra de développer de nouvelles sources d’énergies, impossibles à imaginer actuellement.

De même, le fonctionnement des machines du futur sera très différent. Nous n’aurons plus besoin d’appuyer sur un bouton pour leur mise en marche. Ce sera plutôt un rituel spécifique qui rendra la chose possible grâce à une force de pensée et à une vibration venant de nous.

Bien entendu, il ne s’agira pas de n’importe quelle pensée ou vibration : ce sera un bien, une vertu,une pensée d’amour ou d’espérance qui correspondra peut-être à une certaine forme symbolique.

Ces quelques exemples vous montrent que nous ne vivons pas encore dans l’ère du Verseau. Mais d’ici quelques siècles, nous nous rapprocherons de ce mode de fonctionnement. Et d’ici un petit millier d’années, nous le vivrons pleinement.

Surtout, ne l’oublions pas : c’est dès maintenant, dans cette vie, qu’il faut préparer l’ère du Verseau si nous voulons qu’elle existe vraiment.

Partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Au-Delà du soi - autres articles intéressants