Ensemble, nous pouvons créer un véritable « effet papillon »!

Depuis 2002, plus de 90 % des papillons monarques en Amérique du Nord ont disparu. Heureusement,­ il existe des solutions simples et concrètes pour aider à les protéger. Vous pouvez acheter dès aujourd’hui de l’asclépiade, la seule plante dont se nourrissent les chenilles de monarques au Canada.

Et pour la première fois, vous pouvez aussi vous procurer trois nouvelles espèces de semences de plantes­ nectarifères pour protéger les monar­ques et les autres pollinisateurs.

Pour plus d’information voir :
www.effetpapillon.davidsuzuki.org
www.boutique.davidsuzuki.org

Comment jardiner sans pesticides 101
C’est le retour des beaux jours. C’est le moment d’ensemencer votre potager ou de prendre soin de votre petit bout de balcon vert. Saviez-vous que les semences que l’on achète dans les grandes surfaces sont la plupart du temps déjà enrobées de pesticides?

Avec les révélations cet hiver des médias sur l’usage abusif des pesti­cides et les conflits d’intérêts avec l’industrie, pourquoi acheter des semences enrobées de néonicoti­noïdes « tueurs d’abeilles », des pesticides dont l’efficacité a été remise en question par des centaines de recherches? Nous savons maintenant qu’il existe des alternatives saines, écologiques et plus efficaces. Pourquoi s’en priver?

Pourquoi des semences bio?
Les semences (graines) sont à l’origine de tout ce qui pousse, elles sont un vrai petit miracle qui se perpétue. Les semences certifiées biologiques offrent de nombreux avantages : elles exigent beaucoup moins d’arrosage, elles ont naturellement besoin de moins de substances de synthèse pour pousser et se contentent parfaitement de traitements biologiques.

L’organisme Équiterre a préparé, il y a quelques années déjà, un Guide pratique des trucs et conseils écolo en horticulture écologique format Pdf à télécharger. Vous y découvrirez comment entretenir votre gazon, gérer les insectes et les mauvaises herbes sans produits toxiques et pesticides. N’auront plus de secret pour vous : le travail du terrain, les engrais naturel versus les engrais chimique, le terreautage, les araignées, chenilles, fourmis, limaces, pucerons…!

À voir sur : http://equiterre.org/sites/fichiers/divers/Guide_pratique_trucs_conseils_horticulture.pdf

Ensemble, on vire au vert! Mettons l’environnement au cœur des élections
Onze groupes environnementaux et citoyens parmi les plus influents­ au Québec s’unissent pour la première fois afin de demander aux partis politiques d’intégrer 23 propositions­ jugées essentielles en matière d’environnement dans leurs plateformes respectives.

Vire au vert, c’est une campagne de mobilisation citoyenne encore jamais vue pour mettre l’environnement au cœur des prochaines élections au Québec. Le climat, le transport et l’aménagement, les pesticides et l’agriculture, la biodiversité et les forêts sont prioritaires pour vous?

Montrez votre engagement pour l’environ­nement en joignant notre communauté de citoyens/citoyennes qui agissent pour un Québec plus vert sur vireauvert.org

Quatre bonnes raisons de consommer du miel

Le miel (non pasteurisé) est un aliment très ancien, consommé par plusieurs civilisations depuis des millénaires. C’est un aliment qui est prédigéré et, par le fait même, facilement assimilable par le corps. L’ayurveda ainsi que la médecine Siddha l’utilisent comme véhicule pour l’ingestion de plantes médicinales. Grâce au miel, ces plantes sont plus facilement absorbées par le corps et se répandent plus rapidement dans le système sanguin.

Aujourd’hui, je vous donne quatre bonnes raisons d’incorporer le miel dans votre régime alimentaire quotidien.

1. Augmente le taux de globules rouges et d’hémoglobine dans le sang
Les globules rouges transportent l’oxygène des poumons vers les organes. Une meilleure oxygénation des organes signifie une meilleure santé des organes. Le miel pourrait donc réduire l’état de fatigue d’une personne en baisse d’énergie, anémique ou légèrement dépressive.

2. Soutient le système immunitaire
Selon une étude menée en Égypte en 2006 par Aly M. Ezz El-Arab, et collab., le miel est riche en oligo­saccharides qui améliorent la prolifération dans l’intestin de probiotiques tels que les bifi­dobactéries et les lactobacilles.

3. Source naturelle d’énergie
Délaissez les stimulants comme le café, le thé et les boissons énergisantes chimiques (Redbull, etc.) et préparez-vous ceci : une tasse d’eau tiède ou légèrement chaude (quelques degrés de plus que la température du corps, mais jamais d’eau bouillante!) avec une cuillerée à thé de miel biologique.

Pour les sportifs d’endurance (course, natation, vélo, ski de fond, etc.), le miel est une source d’énergie facile à digérer pour le corps. Selon le laboratoire de recherche sur l’exercice et la nutrition sportive de l’Université de Memphis, le miel est aussi efficace que le glucose pour le remplacement des glucides durant les activités physiques d’endurance. Alors, oubliez les gels commerciaux et mettez des petits contenants de miel dans vos cuissards! (Et si ça coule? Eh bien, le miel aurait des propriétés bénéfiques pour la peau.)

4. Excellent avant les pratiques de yoga matinales
Traditionnellement, le yoga indien se pratique le matin, quand il fait plus frais, et à jeun. Parfois, il arrive que certaines personnes, notamment des occidentaux, qui débutent ces pratiques durant quelques heures ont de la difficulté à sortir du lit et à commencer des activités sans avoir déjeuné. Une solution utilisée dans les centres de yoga en Inde est de leur donner de l’eau chaude avec un peu de miel. Contrairement aux autres aliments ou boissons, le miel n’interfère pas avec les pratiques de yoga.

Je me sens généreux et vous donne une cinquième bonne raison :

5. Tout simplement parce que c’est délicieux!
Le saviez-vous?
Les abeilles voyagent l’équivalent de 195 000 km (cinq fois le tour de la Terre) pour produire 1 kg de miel. Merci de manger avec gratitude le fruit de leur labeur.

Mise en garde : Je désire vous mettre en garde contre le fait de donner du miel à un enfant de moins d’un an. En effet, il pourrait y avoir des risques rares de botulisme infantile dus au Clostridium botulinum dont les spores pourraient être présentes dans le miel. Après l’âge d’un an, notre flore intestinale se développe et est capable d’ingérer ces spores sans danger.

Alors, faites comme Winnie the Pooh et régalez-vous de miel!